Printemps culturel de Néapolis : Pour tous les goûts





Durant ce mois, Nabeul dansera sur tous les rythmes et chantera plusieurs airs grâce à une panoplie d’activités qui célèbrent le printemps.


 


Ville touristique, Nabeul, cette terre ancrée dans l’histoire, a pu au fil des années se distinguer par des manifestations qui coupent avec les stéréotypes et qui délaissent les clichés. La réussite du Festival international de théâtre pour enfants Néapolis, de la 1ère édition des Nuits cinématographiques de Nabeul et d’autres manifestations ont encouragé les Nabeuliens à aller loin et à s’ouvrir sur de nouveaux horizons. C’est dans cet esprit que «Le printemps culturel de Néapolis» est né.


Organisé tout au long de ce mois, ce festival fête le printemps et ses couleurs gaies parfumées d’espoir et de bonheur.


Pour la soirée d’ouverture, elle sera dédiée au dialogue artistique grâce à l’exposition du sculpteur Dhaou Chehidi qui a choisi la récupération des métaux et des matériaux et la sculpture pour raconter la vie au Sud Tunisien. Ce voyage ne sera qu’un avant goût d’une soirée très particulière avec toute l’équipe de «Corps otages» (Khamsoun), une création théâtrale de Fadhel Jaïbi et Jalila Baccar qui a été déjà présentée en mars dernier sur cette même scène du Centre Culturel Néapolis. Après une année, les artistes de «Khamsoun» reviendront à ce public qui les a soutenu lors de la sortie de cette pièce emblématique qui lève le voile sur plusieurs sujets d’actualité brûlante.


Le 4ème art sera le cœur battant de cette manifestation culturelle aux couleurs printanières. «Jay min ghadi» de Noureddine Ouerghi, une nouvelle création qui a récolté plusieurs succès pour cette vision artistique très audacieuse qui décortique le vécu arabe après la guerre contre l’Irak. Interprétée par Jamel El Madani et Najia Ouerghi, cette pièce sera jouée en avant- première à Nabeul, le 21 de ce mois. «Mémoire d’un dinosaure», une création qui réunit deux grands artistes tunisiens, à savoir Taoufik Jebali et Raouf Ben Amor et qui sera présentée le 29 de ce même mois, en hommage au regretté du théâtre tunisien, Rached Mannai. D’autres rendez-vous avec le 4ème art sont à l’affiche de ce printemps culturel qui sera marquée par une présentation théâtrale anglaise et un spectacle chorégraphique turque intitulé «Human (ly) condition», prévu pour le 7 mars.


Les cinéphiles seront bien servis durant ce mois avec la projection de «La graine et le mulet» de Abdellatif Kéchiche, «La fleur de l’oubli» (Khochkhach) de Salma Baccar, «Jùnùn», le récent film de Fadhel Jaïbi, «Tendresse du loup» de Jilani Saâdi…et «Fikri wa Kaslène», un film d’animation tunisien signé par l’artiste Yosri Bou Assida.


Notons que plusieurs ateliers et activités visant à initier les bambins à diverses expressions artistiques sont au menu de ces festivités printanières.


 

Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com