C.A. – A.S.C.Saloum (1 – 0) : Petit match, petite victoire!





Déjà vainqueurs à l’issue de la première manche, à Koulak quinze jours plus tôt, les Clubistes n’ont pas forcé leur talent pour assurer leur qualification et rassurer leurs fans.


 



Rassurés et confiants, les Clubistes l’étaient apparemment en début de match au point de se laisser aller... au petit trot !


Les gars de Bab Jedid ont certes dominé leur adversaire sans peine, sans se montrer tranchants, ni incisifs essentiellement au cours des minutes initiales.


Pourtant les Karim Aouadhi,  Borhène Ghannem et surtout Moussa Poukong n’ont pas chômé, tentant leur chance sur des tirs ou réussissant quelques beaux enchaînements. D’autant que la balle circulait bien grâce à l’apport d’un entrejeu remanié avec la titularisation de Helmi Hmam et Karim Aouadhi, sans oublier toutefois l’activité débordante de Moussa Poukong, tantôt sur le flanc droit, puis sur le flanc opposé, cédant ainsi son poste initial à Borhène Ghannem.


Le dernier quart d’heure fut cependant plus animé, les «Rouge et Blanc» se créant plusieurs opportunités, sans réussite. Il faut dire que le portier sénégalais s’est opposé avec brio à toutes les tentatives, notamment à la (24’) à la suite d’un tir de Moussa Poukong que le gardien Demba Tendyane déviait difficilement en corner.


Le coup de coin exécuté par Oussama Sellami et repoussé par la défense permettait à Borhène Ghannem de reprendre en force des 20 mètres, mais encore une fois, le keeper s’illustre et dévie le cuir.  On sentait cependant le but chauffer, d’autant que Hamdi Ouerhani et ses partenaires appuyaient un peu plus leurs actions.


Effectivement, la délivrance, essentiellement pour le fidèle public, est venue des pieds de Youssef Mouihbi qui a magistralement lobé le gardien à la suite d’une lumineuse passe en profondeur du génial Oussama Sellami, promu capitaine en l’absence de Lassaâd Ouertani laissé au repos (29’).


En seconde période, on a assisté pratiquement à une répétition, tellement les Clubistes maîtrisaient complètement la situation. Ce qui explique que le coach, Abdelhak Ben Chikha s’est permis, comme on s’y attendait d’ailleurs, de lancer dans le bain tour à tour Bilel Ferchichi, Laâmari Bargougui et Bilell Ifa qui ont relevé respectivement Moussa Poukong, Youssef Mouihbi et Mohamed Ali Gharzoul.


Au vu des opportunités créées, les Clubistes auraient pu alourdir la note, mais ni le tir de Karim Aouadhi (58’), ni l’essai de Laâmari Bargougui (73’), encore moins la reprise de Sellami (89’) n’ont fait mouche.


La meilleure occasion s’est toutefois située à la (80’) lorsque Bilel Ferchichi allait tirer sur le montant gauche du gardien. En tout cas, le représentant tunisien a réussi juste l’essentiel. A noter l’expulsion d’Alpayi pour somme d’avertissements (90+1’).



Formations


CA: Nefzi, Souissi, Gharzoul (Ifa 68’), Bachtobji, Ouerhani, Hmam, Aouadhi, Sellami, Ghannem, Poukong (Ferchichi 57’), Mouihbi ( Laâmari Bargougui 65’).


ASCSaloum: Tendyane, Keïta, Temba Tall, Lamine Sagna, Benhanon, Alpayi, Ibrahima Salou (Pape Diop 49’), Omar Conté, Diata Mandaw, Khalifa Saw (Med Diallo 49’), Diop Fayo (Sall 68’).


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com