Soldes : Prolongation jusqu’à fin mars ?





Tunis-Le Quotidien


Après une première semaine de soldes au cours de laquelle leurs caisses ont été bien renflouées, les commerçants se trouvent, depuis plusieurs jours, contraints de digérer la stagnation des ventes. En espérant que les accros du shopping renouent très vite avec leurs magasins, les professionnels, en particulier les opérateurs du prêt-à-porter, œuvrent pour que les soldes soient étendus jusqu’à la fin mars… 


Selon, M. Jamil Ben Mlouka, président du Bureau régional de l’UTICA à Tunis, l’édition de 2008 des soldes d’hiver, comme lors des années passées, a connu une très bonne affluence de la part des consommateurs durant les premiers jours. Il souligne, à ce propos, que souvent «après le pic des premières heures, il est normal qu’il y ait un fléchissement des ventes».


En attendant l’introduction dans les commerces des collections printemps-été 2008 qui ne devrait se faire qu’au début du mois d’avril, les opérateurs du secteur prêt-à-porter — qui constituent 70 % des commerçants participant aux soldes — cherchent à combler la période creuse qui précède souvent ces soldes. Pour cela, M. Ben Mlouka, affirme qu’il prendra part, au cours de la semaine prochaine, à une réunion avec les parties concernées afin de discuter d’une éventuelle prolongation de la période jusqu’à la fin de ce mois de mars au lieu du 15. «Je vais transmettre aux parties intervenantes la volonté des professionnels d’ajouter encore deux autres semaines», indique-t-il. 


Mais les consommateurs qui voient leur pouvoir d’achat se dégrader, sont de plus en plus réticents à puiser dans leur budget pour faire du shopping. A ce propos, M. Ben Mlouka croit que la conjoncture actuelle marquée par la hausse continue des prix des matières primaires a fini sans doute par avoir des répercussions négatives sur le pouvoir d’achat des consommateurs. Néanmoins, estime-t-il, «les soldes demeurent, malgré tout, une occasion pour la plupart des gens d’en profiter au maximum, surtout que les commerçants commencent à maîtriser certaines techniques de ventes, comme la multiplication des démarques».


Et pour appuyer sa conviction quant à l’adhésion très positive des commerçants aux soldes, notre interlocuteur avance un autre constat positif. Le président du Bureau de l’UTICA à Tunis, assure à cet effet, que contrairement aux éditions précédentes au cours desquelles on a beau avoir mis à l’index la multitude des infractions commises par les vendeurs, cette année de grands efforts ont été déployés afin de sensibiliser les commerçants à respecter les règlements. Résultat, selon notre interlocuteur, le nombre des infractions relatives aux soldes enregistré jusqu’ici a diminué de moitié.


 

H. GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com