Echec sur toute la ligne





Une fois n’est pas coutume, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, qui nous a plus habitué au pire qu’au meilleur, a dit vrai, hier, en estimant que « l'acharnement » de l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, qui s'est soldée par la mort de plus d’une centaine de Palestiniens, principalement des femmes et des enfants, «n'aura aucun résultat».


Elle n’a d’abord eu aucun résultat sur le plan militaire. Malgré l'ampleur de l'offensive israélienne, la plus meurtrière depuis 2000, plus de trente roquettes se sont abattues ces dernières 48 heures sur le sud d’Israël. Une moyenne bien plus supérieure à celle d’avant l’offensive. Ce qui de l’avis des experts militaires israéliens eux-mêmes, n’a fait que  renforcer Hamas pouvait, désormais, se targuer d’avoir une force militaire qui peut résister aux pires incursions israéliennes.


Cette tuerie aveugle n'a pas arrêté les tirs de roquettes, mais par contre elle a considérablement affaibli Mahmoud Abbas en l’isolant de plus en plus parmi les Palestiniens. Comment, en effet, peut-il convaincre ceux qui viennent de subir cette barbarie israélienne à serrer la main de leurs bourreaux encore maculées du sang des dizaines d’enfants lâchement tués.


Mais malgré cela Abbas veut toujours y croire. Il  s'est de nouveau dit, hier, prêt à intervenir pour favoriser la conclusion d'une trêve israélo-palestinienne. Mais a-t-il réellement la possibilité de la faire ? Rien vraiment ne l’indique, puisque tout laisse à penser que cette opération n’est, en fait, que la première d’une série qui s’annonce de plus en plus meurtrière.


D’ailleurs, le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, ne s’en cache pas. Il a affirmé hier que l’armée allait continuer ses opérations « d’ampleur » à Gaza, et ce, jusqu’à «l’éradication» du Hamas.


Pour reprendre les termes du «french doctor», Israël semble vouloir «s’acharner» sur les Palestiniens. Mais contrairement à ce que pense le ministre français, qui  croit encore aux bonnes volontés israéliennes, cet acharnement a porté ses fruits. Du moins, du côté israélien qui, il faut s’en convaincre une fois pour toutes, n’a pas effectué cette opération pour en finir avec les tirs de roquettes, mais plutôt pour enterrer à jamais toute tentative de paix avec les Palestiniens.


Et là, Les Israéliens ont réussi à le faire à merveille. C’est d’ailleurs ce qu’ils étaient en train de faire depuis la réunion d’Annapolis.


 


M.A.B.R.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com