E.S.Z. – J.S. (0 – 0) : Amertume zarzissienne





Il ne fallait pas s’attendre à ce que le niveau pratiqué soit de qualité quand on sait que le résultat comptait beaucoup plus que la manière puisque l’enjeu était capital pour les deux formations.


 


L’ESZ jouait l’une de sa dernière cartouche de maintien et le JS voulait garder la distance de son adversaire direct et s’éloigner d’avantage de la zone rouge.


Pour revenir à la partie, disons qu’elle commença en trombe en faveur des locaux qui optèrent pour l’offensive à outrance dans l’espoir de surprendre défaut l’arrière-garde jendoubienne bien regroupée autour du jeune gardien Ratouli. Mais malgré la domination totale des locaux et les occasions présentées par Khanchil (10’), Slama (20’) et Koné (22’ et 40’), les Zarzissiens ne sont pas arrivés à les concrétiser par manque de concentration sans bien négliger le bon choix tactique de l’entraîneur de JS Mohamed Jlassi. Les Nordistes de Jendouba ont essayé de riposter aux assauts des Zarzissiens en menant quelques contres parfois assez rapides par Labidi et Rhaimi sans trop inquiéter Hosni.


Dès la reprise, le ton va monter de plusieurs crans et ce sont les visiteurs qui prennent l’initiative et Labidi (47’) à la suite d’un coup franc bien tiré a failli tromper Hosni.


Cette alerte a fait secouer les camarades de Nebhani qui reviennent à l’attaque surtout après l’incorporation de Rgueï, Gaye et Ben Chouikha à la place de H. Jebnoun, Koné et Htiouech qui créèrent plusieurs opportunités mais le gardien Ratouli était toujours à la parade.


La fin du match a connu des moments très chauds surtout sur les gradins où les supporters ont exprimé leur mécontentement et leur colère envers le staff technique et les dirigeants en leur demandant de démissionner.


Ce résultat de parité était bénéfique pour le JS pour la suite du parcours mais catastrophique pour l’ESZ et aggravera sérieusement la situation actuelle.


 

S. Drine


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com