E.S.S. – S.G.





* L1 (Match en retard) - Stade Olympique de Sousse (15h00) - Arb : Bahri - Direct TV T7


 


Du côté étoilé : Renouer avec la victoire


 


Le nul concédé dimanche à Monastir suscite plusieurs interrogations dans les rangs des supporters sahéliens. Est-ce l’effet de la fatigue ? Est-ce le manque de concentration?


 


De toutes les manières, l’Etoile autant que quelques autres clubs connaîtront le même lot d’efforts à cause d’un calendrier tout simplement démentiel. Et l’on serait curieux d’apprécier le reste du parcours et la manière dont il sera géré. En fait, au coup du sifflet final de la rencontre de dimanche, l’entraîneur étoilé évoque (ou invoque) la fatigue et le manque de concentration de ses joueurs. Deux causes essentielles, selon Marchand, qui font que l’Etoile ne carbure plus à plein gaz. Mais il omet de dire que malgré la lassitude physique, l’équipe aurait pu mieux se comporter si elle s’était présentée davantage équilibrée. Sinon comment expliquer l’autre visage de l’Etoile à l’entrée de B. Dhifallah et Traoui. Le premier a pesé lourdement sur la défense monastirienne et soulagé Chermiti de l’étau que resserrent autour de lui les défenseurs locaux. C’est que la règle veut (et ce n’est pas de l’invention) qu’une équipe qui veut gagner un match doit utiliser tous ses atouts dès le coup d’envoi afin d’assurer le résultat et ensuite gérer intelligemment tout en opérant les remplacements qu’il faut pour ménager tel ou tel autre joueur.


Cela étant, l’Etoile a perdu deux points qui peuvent s’avérer bien précieux lors du décompte final. Elle devra maintenant renouer avec le succès pour que rien ne se complique dans la suite du championnat d’autant que l’Espérance gagne du terrain et que le CA maintient la cadence et affiche réellement  ses intentions. Il faudra dès aujourd’hui «profiter» de la venue du Stade Gabésien pour glaner trois points en attendant le classique EST - ESS de ce dimanche. Mais attention ! Le SG qui reste sur deux victoires consécutives ne vient pas à Sousse en victime expiatoire. De même que le quatuor étoilé du SG (Thabet, B. Ncira, B. Mansour et Sellami) aura à prouver qu’il mériterait de demeurer étoilé.


 


L’indispensable turn-over


Une semaine très difficile que vit l’équipe, difficultés nées de ce calendrier imposé. Le coach étoilé pensera certainement à un turn-over avec la probable participation de quelques joueurs qui n’ont pas beaucoup joué tels que Mohamed Sacko et Sadate Bukari. Le premier pour relever Narry, le deuxième pour permettre à Chermiti de souffler quelque peu avant l’important duel de dimanche. L’équipe sera donc remaniée sans être chambardée.


Formation probable


Mathlouthi, Berradhia, Mériah, Felhi, Jmel, Sacko, Nafkha, Ogunbiyi, Gharbi, Gelson, Bukari.


 


Mounir EL GAÏED


________________________


 


Du côté gabésien : Pourquoi pas la passe de trois ?


 


Après avoir réussi à épingler l’A.S.M. dans son fief, les Gabésiens ont retrouvé la sérénité requise et aborderont par conséquent leur match de tout à l’heure dans des conditions optimales.


 


La mission ne sera pas une sinécure pour les protégés de Thabet, car en face il y aura une équipe étoilée en quête de rachat après le nul concédé chez le voisin monastirien et qui cherchera certainement à s’imposer pour rester dans le sillage du C.A.


C’est donc une rencontre difficile qui attend le S.G., mais celui-ci nous a habitués, au cours de ses précédentes sorties, de jouer d’égal à égal voire même de produire un football de haute facture et de dominer, comme ce fut le cas face au CA à El Menzah en début de saison.


Pour ce rendez-vous, Tarek Thabet restera fidèle à ses options stratégiques qui consistent à jouer en bloc, aussi bien dans la phase défensive que dans la phase offensive.


A cet effet, il alignera trois joueurs dans l’axe, six milieux de terrain et un seul attaquant de pointe. Cette option permettra aux Gabésiens de garnir le milieu de terrain et de bloquer les Etoilés dans ce secteur et d’éviter par ricochet de s’exposer aux incursions incisives de Chermiti, Gelson et Ogumbei.


C’est donc un vrai test pour les camarades de Chettaoui qui, en cas de réussite face au champion d’Afrique en titre, pourraient entrevoir l’avenir avec plus d’optimisme et aborder la suite avec plus de confiance et de sérénité.


Jouer franchement le jeu, croire en sa bonne étoile pour surprendre l’Etoile seraient  les mots d'ordre des Sudistes qui rêvent de réussir la passe de trois, même si en face il y a le champion d’Afrique en titre.


 

M.A.F.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com