Chez nos libraires…





* Collectés par Imen Abderrahmani


 


 


«Berbères, mémoires et identités» de Gabriel Camps


Ed : Barzakh / Actes Sud Babel


Broché : 350 pages- Prix : 8.900DT


Gabriel Camps est l’un des grands spécialistes des Berbères. Professeur émérite de l’université de Provence et qui a occupé de hautes fonctions scientifiques où il est né en 1927, ce chercheur a consacré sa vie à l’étude des Berbères et de leur vie. D’ailleurs, il est le fondateur de l’Encyclopédie berbère qu’il a dirigée durant des années avant de la confier à Salem Chaker, qui partage avec lui ces mêmes préoccupations historiques et scientifiques.


Dans ce livre, l’auteur est allé à la recherche d’une bonne compréhension de la vie des Berbères qui ont été connus dès le temps des Pharaons égyptiens sous les noms de Lebou et de Temehou et qui connaissent aujourd’hui une mutation.


«Mais qui sont les Berbères ?» L’auteur, en partant des temps les plus anciens, cherche à comprendre comment ils ont subi des influences extérieures, tout à tour punique, romaine, africaine, arabe…, et comment ils ont pu rester fidèles à leurs coutumes, à leur langue, à leurs traditions techniques». Ces questions et autres ont meublé les pages de ce livre qui a été publié pour la première fois en 1980, réédité ensuite par les éditions Errance.


Ouvrage référentiel et très sollicité par les chercheurs, «Berbères, mémoires et identités» a été republié du côté des éditions Babel. A découvrir !


 


«Sidi Brahim des neiges…Sur les traces du 4e Régiment de Tirailleurs Tunisiens» de Paul Nicolas


Ed : View Design International


Broché : 137 pages – Prix : 30 DT


Publié avec le concours du Service Français des Anciens Combattants, « Sidi Brahim des Neiges, sur les traces du 4e Régiment de Tirailleurs Tunisiens » est un ouvrage qui prône le dialogue et qui constitue un nouveau pont pour consolider la paix. Paul Nicolas, 56 ans, domicilié à Metz (Moselle), passionné d'histoire et amoureux de la Tunisie, a découvert par hasard, une stèle taillée dans un bloc de granit portant l’inscription : «4e Régiment de Tirailleurs Tunisiens- Combats du 5 au 16 décembre 1944». Cette découverte a bouleversé son esprit et l’a invité à chercher dans ces pages historiques de la mémoire commune. Commandant de police jusqu’en 2006, passionné d’histoire et grand voyageur, Paul Nicolas a cherché et il nous a offert un livre qui rend hommage à des hommes qui ont combattu aux côtés des français et sacrifié leurs vies pour libérer la France sous l’occupation Nazie. «Ce désir de recherches approfondies sur l’origine de ce monument a dans un premier temps été motivé par l’intérêt tout particulier que je porte depuis plus de trente ans à l’histoire et à la culture de la Tunisie, pays dans lequel je me rends souvent et où j’ai tissé de solides liens d’amitié. Terre chaleureuse et hospitalière, la Tunisie me fascine toujours et les noms de ces villes défilent toujours dans ma tête avec plaisir et bonheur…» lit-on sur les pages d’introduction où cet écrivain a décortiqué l’univers particulier de la naissance de ce livre qui raconte cette épopée. Des belles leçons de bravoure et de fierté sont à tirer de ce joli livre !


 


«Li yatman’inna qalbi» (Afin que mon cœur soit rassuré) de Mohamed Talbi


Tome 1 : Le problème de la foi, les défis des "pseudo-musulmans" et le christianisme de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI.


Ed : Cérès


Broché : 294 pages – Prix : 11.800 DT


Il est sans conteste l’un des grands spécialistes de l’histoire musulmane médiévale. Mohamed Talbi, l’islamologue tunisien et «le libre penseur de l’Islam», nous livre ici sur ces 294 pages, de ce premier tome,  écrites dans la langue du Coran ce qui pourrait être qualifié de témoignage spirituel. Fidèle à lui même, Talbi ne fait pas dans la demi-mesure. A plus de 86 ans, il ne fait plus la moindre concession et donne son opinion sur l'Islam et ses penseurs, ceux qu'il qualifie de "pseudo-musulmans", sur la Religion, le Pape etc. avec franchise et sincérité. Une pierre de plus apportée par Talbi à la rénovation de la pensée musulmane. Une étape de plus qui ne manquera pas de susciter débats et controverses.


 


«Récifs et autres conséquences» de Dorra Chammam


Ed : La Nef


Broché : 47 pages- Prix : 5DT


Journaliste de son état, Dorra Chammam a choisi de mener parallèlement sa passion pour le journalisme et pour la création littéraire. Après «Baisers de sang», elle vient de donner le jour à «Récifs et autres conséquences». Toujours en quête fiévreuse de la vérité et de la réalité, cette écrivaine a choisi de se confier à ses lecteurs et de raconter ses maux sur les pages de ce nouvel ouvrage. Conjuguant nostalgie et la tristesse, Dorra Chammam a apporté dans ce livre son regard sur plusieurs sujets d’actualité et divers comportements sociaux.   


«Etre consommé pour être aimé, se rouler dans la lubricité, l’impuissance par le Viagra oubliée, le lifting, les crèmes, les surcharges hormonales, la compétition, la Jet-set, la chirurgie esthétique, désormais fille de la standardisation, accouchant de clones pulpeux, l’hémoglobine, les grands-mères qui font de l’ombre à leurs petites filles (…).


«Effacée, j’écoute ces histoires de femme siliconée éclatant en tout petits morceaux de chair dans un avion lorsqu’il perce le mur du son…» raconte- t- elle sur un ton amer puisqu’elle avoue qu’elle ne connaît pas le bonheur et sa recette.


 


«Vivre au Kef, quand la Tunisie était française» de Camille Mifort


Ed : MC – Editions


Broché : 117 pages –Prix : 15DT


Durant la période de l’occupation française, la ville d’El Kef a été toujours une source d’inspiration pour les photographes et écrivains qui ont été de passage dans cette ville charmante du Nord- Ouest. Recelant de plusieurs magnifiques sites archéologiques, la beauté naturelle d’El Kef a fait rêver ses visiteurs et ses habitants.


Camille Mifort n’a pas pu à son tour résister à la séduction qu’exerce cette belle et authentique ville tunisienne. Le résultat est très satisfaisant : la naissance d’un beau et riche livre intitulé «Vivre au Kef, quand la Tunisie était française» où il a recueilli des témoignages, des cartes postales, des photos qui illustrent bel et bien cette période que cet auteur français n’a pas vécu.


Né en 1962, Camille Mifort a découvert cette région tunisienne lors d’un long séjour, de 1986 à 1988, pendant lequel il a enseigné la physique et la chimie au lycée mixte du Kef. Ce séjour a avivé sa curiosité et l’a poussé à chercher loin et de rencontrer ses habitants tunisiens, français, italiens et juifs qui vivaient en symbiose.


Riche en photos et en témoignages, ce livre est un miroir qui reflète le vécu au Kef…Un joli voyage dans l’histoire d’une ville qui continue à préserver son charme.


 


«Passion rouge : La revanche du Phénix» de Gihène Ben Mahmoud


Ed : View Design International


Broché : 48 pages- Prix : 15DT


Artiste peintre qui a exposé à maintes reprises sur les murs de View Galerie, Gihène Ben Mahmoud ne loupe aucune aubaine pour nous dévoiler l’un de ses innombrables talents. Agée à peine de 25 printemps, elle a déjà à son compte outre ses diplômes universitaires, une bonne et enrichissante expérience en tant que graphiste. Aujourd’hui, elle a choisi de nous surprendre (Bien sûr dans le bon sens) par un album de BD intitulé «Passion rouge : la revanche du Phénix».


Pour son premier album, cette jeune artiste nous plonge au cœur d’une aventure tout feu, tout flamme. C’est l’histoire de deux scientifiques qui disparaissent brusquement lors d’un congrès médical organisé en Tunisie, à bord d’un bateau.


«Deux agents secrets tunisiens : Adel Ben M’Louka et Mourad Brahmi, chargés de surveiller le déroulement de la manifestation, se lancent à la recherche d’indices. Le séminaire se transforme en théâtre d’une lutte pour la domination pharmaceutique et la main mise sur une formule secrète, où s’affrontent savants, groupes de pression, agents secrets et une femme superbe, Elyssa Haddad qui est à la tête d’un groupe chimique au Moyen-Orient : Wajeh Genetics…» Mais Adel et Mourad parviendront à déchiffrer les secrets de cette disparition brusque de ces deux chercheurs. La réponse à cette question est à découvrir sur les pages de ce joli album.


 


«Bourguiba à l’épreuve de la démocratie 1956- 1963 » de Noura Borsali


Ed : Samed Editions


Broché : 235 pages – Prix : 9.500 DT


Notre voyage dans la riche histoire de la Tunisie continue avec un livre qui porte la signature de   notre consœur Noura Borsali qui vient de publier un livre sur "Bourguiba, à l'épreuve de la démocratie" 1956 - 1963" et qui a fait l’objet d’une séance de présentation la semaine dernière à la librairie Clairefontaine, Tunis.  Dans ce livre, l’auteur a opté pour la publication d’une série d'articles qui ont été publiés dans l'hebdomadaire «Réalités» durant le deuxième trimestre 2006 à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de notre pays (1956-2006).


Composé de cinq parties, ce livre comporte plusieurs interviews et témoignages qui jettent la lumière sur divers événements politiques qui ont marqué l’histoire de notre pays juste après l’indépendance comme les premières élections de la Tunisie indépendante, la lutte armée et les fellaghas, le pouvoir personnel confronté à la liberté de presse…l'institutionnalisation du parti unique. Dans cet ouvrage, Noura Borsali cherche dans toutes les problématiques relatives à la question de la démocratie dans cette conjoncture très délicate pour le nouvel Etat tunisien. « Bourguiba à l’épreuve de la démocratie 1956- 1963 » est un livre qui braque les lumières sur l’histoire de la Tunisie mais surtout qui ouvre un grand débat sur plusieurs sujets qui restent d’actualité.


_______________


 


Où trouver ces bouquins ?


— «Li yatman’inna qalbi» de Mohamed Talbi est en vente dans tous les librairies de la Tunisie sans exception. Il est disponible du côté de la librairie El Kitab, 43 avenue Habib Bourguiba, Tunis.


— «Sidi Brahim des neiges… » de Paul Nicolas, «Vivre au Kef» de Camille Mifort et «Passion rouge : la revanche du Phénix» de Gihène Ben Mahmoud sont en vente à la librairie EL Kitab, 43 avenue Habib Bourguiba, Tunis et à la librairie Fahrenheit 451, Centre Culturel Carthage Dermech.


— «Récifs et autres conséquences» de Dorra Chammam, «Bourguiba à l’épreuve de la démocratie 1956- 1963» de Noura Borsali et «Berbères, mémoires et identités» de Gabriel Camps son en vente à la librairie Clairefontaine, 4 rue d’Alger, 1000 Tunis.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com