La L1 comme elle va : Des réalités qui ont fini par s’imposer





La dix-huitième journée a été intéressante à plus d’un titre avec des derbys et des chocs qui ont révélé des réalités logiques pour les uns et surprenantes pour les autres


 


D’El Menzah à Zarzis, en passant par Monastir, les émotions et les … leçons n’ont pas manqué.


La faute à Bennouza ou … à Robertinho ?


La large défaite concédée par le S.T. face à l’Espérance ne laisse pas de place aux vaines contestations de quelques stadistes envers l’arbitre algérien Bennouza qui, à leur avis, a lésé leur club et influé sur le résultat final. Il est vrai que l’homme en noir a été très sévère avec les Bardolais et que les cartons ont fusé d’un seul côté avec des erreurs de jugement sur le troisième but espérantiste et le penalty non sifflé pour le S.T. Tout ceci est vrai, mais ce qui l’est encore plus, c’est que la supériorité des Sang et Or était incontestable et avec un tel dispositif tactique pour les deux équipes, la victoire n’échapperait jamais à l’EST même si on faisait rejouer le match plusieurs fois.


Les Stadistes, habitués ces derniers temps à supporter le poids des matches quel que soit le nom de l’adversaire, n’ont pas appris à bien réagir lorsqu’ils se trouvent menés au score. Ce fut le cas face au C.A. avec une défaite et un carton rouge. Le scénario a été le même, dimanche dernier, avec une autre défaite, plus large, et deux cartons rouges. Après le match, Robertinho a parlé de l’indiscipline de ses joueurs, estimant qu’il revient aux dirigeants de mieux encadrer l’équipe pour éviter de tels écarts. Le coach stadiste oublie, malheureusement, qu’un entraîneur qui se respecte ne doit jamais tolérer un excès de nervosité et d’indiscipline sur le terrain. Or, un joueur comme Korbi, ayant totalisé quatre cartons rouges la saison passée, n’a jamais été mis à l’écart pour indiscipline et il est même devenu le chouchou de son entraîneur. Avec une telle mentalité, on ne peut pas imposer une discipline rigoureuse.


Le passage de Mghirbi en début de saison a été utile pour un peu de temps, mais l’escalade a repris dès son départ. Alors, qui va tenir les rênes de la discipline au Bardo?


 


L’U.S.M. tient son rang


Vainqueur du C.A., ayant fait match nul face à l’EST, l’USM tient à son rang de bourreau des  … grands. Cette fois-ci, c’est encore l’Etoile qui a eu à le vérifier à ses dépens même si les hommes de Marchand ont pu éviter le pire. L’USM, une équipe qui a toujours su se faire respecter, tient à son statut et ne manque pas les grands rendez-vous pour s’illustrer et traiter tous les prétendants sur … un pied d’égalité. On se rappelle des mêmes prestations de cette équipe, l’avant-dernière saison avec ses deux victoires face à l’EST et à l’ESS, les principaux candidats au titre. Pour les Monastiriens, l’histoire est un éternel recommencement et les grands du championnat sont avertis.


 


Question de … patience


Le public gabésien a, à maintes reprises, manifesté son mécontentement à l’égard de Tarak Thabet.


Face à cette colère, les dirigeants ont eu fort à faire pour résister et se tenir derrière leur entraîneur.


Le S.G. a encore souffert, mais Thabet a tenu le coup et a su patienter et faire patienter les autres.


Finalement, la chance a fini par sourire aux Sudistes avec deux belles victoires, dont la dernière, ramenée de La Marsa, vaut vraiment son pesant d’or, car elle est venue confirmer les progrès du S.G. et récompenser la patience des dirigeants. A présent, la mission s’annonce moins difficile, du moins sur le plan mental.


Par contre à Zarzis, ça va de mal en pis malgré quelques progrès dans l’évolution de l’équipe.


Le staff technique ayant changé à trois reprises, risque de … sauter encore une fois. L’ombre de Moncef Chergui plane encore puisqu’il fut invité à partir alors qu’il venait d’offrir à son équipe une victoire qui est demeurée, jusqu’à présent, l’unique réalisée par l’ESZ. Dommage que la patience n’est pas le fort des Zarzissiens. Ce qui se passe actuellement doit leur procurer, tout de même, beaucoup de regrets.


 

Kamel ZAÏEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com