CAN – Dames Tunisie – Algérie : Pour une première historique





* CAN - Dames (Eliminatoires) - Stade Tajouri de Beni Khalled (15h00) - Direct TV T21


 



Après la sortie satisfaisante, ponctuée d’ailleurs par un résultat encourageant de Zeralda face à son homologue algérienne, la sélection féminine abordera tout à l’heure la seconde manche nantie d’une bonne dose de sérénité.


 


Nos représentantes semblent effectivement déterminées à réussir un coup de maître pour leur première apparition en cette Coupe africaine. Certes, la parité vierge qui a sanctionné les débats quinze jours plus tôt constitue le résultat-piège par excellence, mais nos sélectionnées miseront essentiellement sur leurs propres moyens, à savoir la bonne volonté, la bravoure, la pugnacité et la solidarité pour parvenir à leurs fins et gagner leur défi.


Une entreprise qui ne sera certainement pas aisée, tant l’équipe adverse sera elle-même acculée à gagner pour garantir sa présence en phase finale dont les Algériennes sont habituées désormais pour y avoir pris part à deux reprises déjà.


La sélection algérienne, qui a éliminé au tour précédent le Maroc, comptera sur une pléiade de bonnes et talentueuses joueuses dont quatre pour le moins évoluent dans des équipes françaises, notamment Lyon, Saint-Etienne et Montpellier. Des éléments qui sont habitués en fait à ce genre de confrontation et qui seront animés du désir du rachat après le semi-échec concédé à Alger.


Au vu cependant de la prestation fournie lors de la première manche on a pu constater que les Algériennes comptent plutôt sur leurs individualités, et sont donc loin de constituer un groupe solidaire et homogène. Mais les Dalila Zarrouki, Leïla Meftah, Noura Maamar, Naïma Bouhari et Nachida El Ayfa ont assez d’arguments à faire valoir et peuvent mener la vie dure à l’arrière-garde adverse.


Pour les Tunisiennes, c’est essentiellement leur collectif et leur solidarité qu’il faut mettre en exergue, bien qu’elles n’aient rien à envier sur le plan technique non plus à leurs vis-à-vis.


On pense notamment à Haïfa Guedri et Imène Troudi, deux virtuoses possédant une technique raffinée et capables de tous les exploits à même de désarçonner les défenses adverses.


On pense également à Zina Hidouri, Marwa Chebbi et Nassima Abidi dont la vitesse d’exécution et le sens du but sont autant d’atouts à même de leur permettre de forcer la décision à n’importe quel moment de la partie.


Derrière, la défense assez sobre et alerte, avec des éléments comptant parmi les meilleurs du championnat, donne une certaine assurance à la formation, à l’image de Dhekra Gomri, Sana Oun, Mehrezia Zouaoui et Hasna Ben Amor. Sans parler bien entendu de la gardienne Dhoha Baccouchi, auteur d’une belle prestation à l’aller.


Le staff technique peut également compter sur d’autres éléments qui n’ont rien à envier aux titulaires, à l’instar de Nada Zanina, Amani Boukari, Oumaïma Mouaouia, Racha Riabi, Sana Ghnia et Fatma Mlayeh.


En tout cas, la confrontation s’annonce assez disputée entre deux formations qui se connaissent déjà très bien pour s’être rencontrées à plusieurs reprises et désormais très proches l’une de l’autre à tous les niveaux.


Reste cependant le côté moral, un facteur très important, sinon primordial dans ce genre de confrontation et dont dépendra en grande partie l’issue finale de cette explication...


Formations probables


Tunisie : Dhoha Baccouchi, Dhekra Gomri, Sana Oun, Maherzia Zouaoui, Hasna B. Amor, Oumaïma Mouaouia, Imène Troudi, Haïfa Guedri, Nassima Abidi, Zina Hidouri, Marwa Chebbi.


Algérie : Najet Fedoul, Amina Hammour, Laetitia Agab, Habiba Sadou, Safia B. Kadjouj, Leïla Meflah, Fatiha Oudhah, Nachida El Ayfa, Nour Maamar, Naïma Bouhanni, Dalila Zarrouki.


 


Mansour AMARA


________________


 


Imène Troudi : «Un rendez-vous à ne pas rater»


 


Le plus dur est fait apparemment avec le résultat de parité ramené d’Alger ?


Certes, le résultat obtenu au match aller est satisfaisant et non moins encourageant, d’autant que nous avons fourni une bonne prestation, mais je demeure convaincue que le plus dur reste à faire.


Aussi, les deux sélections seront-elles obligées de prendre des risques pour parvenir à scorer et, de là, à gagner. Tout reste donc à faire, autant pour nous que pour notre adversaire.


 


Comment évaluez-vous justement cet adversaire ?


Il faut avouer que nous n’avons pas été surprises par le niveau très appréciable de la sélection algérienne, sachant que nous l’avons déjà rencontrée à plusieurs reprises.


Ce qui explique d’ailleurs que nous avons pu contrer nos adversaires et arracher ce nul qui nous a permis de garder nos chances intactes et aborder la seconde manche en toute sérénité.


 


Quelle recette pour gagner ce match et obtenir le billet de qualification à la phase finale?


Tout d’abord demeurer concentrées et lucides jusqu’au bout. Ensuite jouer sur notre vraie valeur, tout en gardant notre calme. Il faut faire preuve de patience jusqu’aux ultimes secondes de la rencontre.


Je suis d’ailleurs persuadée que nous finirons par nous imposer grâce à notre solidarité et notre enthousiasme.


 


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com