Basket Coupe de Tunisie (Huitièmes de Finale) : Sousse et Ezzahra dans tous leurs états





Place, ce soir, à la prenante épreuve de Coupe. Avec en pôle-position deux chocs titanesques, ESS-SN et EZS-JSK, qui n’éclipseraient pas totalement pour autant une brochette d’autres duels attrayants.


 


Belle coïncidence, l’ESS et le SN se retrouvent, une semaine après, de nouveau aux prises, et pour la seconde fois successive, à Sousse. Si l’on se réfère aux deux matches entrant dans le cadre du play off, les Etoilés partent légèrement favoris. Mais, ce serait un véritable truisme que d’affirmer que dame Coupe possède une toute autre logique, tout en caprice. Outre la revanche toute sportive qu’ils nourrissent, les Potiers ont hâte de renouer avec les succès, après leurs récents faux pas. Pour leur premier match sous la houlette de leur nouveau coach, Naceur Ghrib, samedi dernier, le déclic n’a pas eu lieu. Partie remise pour tout à l’heure ? Ce que les Etoilés tenteront de démentir, en comptant comme à leur accoutumée, sur leur force tranquille.


Tout aussi captivante s’annonce l’empoignade d’Ezzahra. Les Banlieusards du Sud ont encore vivace à l’esprit le revers qu’ils ont essuyé face à ce même antagoniste kairouanais, sur leur propre parquet, pour le compte du play off. Se côtoyant au classement, la main dans la main, dans le cadre d’une lutte impitoyable pour la quatrième place, la dernière qualification au super play off, EZS et la JSK en découdront en Coupe. Aussi bien pour les uns que pour les autres, l’objectif sera double, à savoir se qualifier au tour suivant et prendre un sérieux ascendant sur l’autre, dans ce duel à distance qu’ils se livrent en championnat.


Ces deux rencontres proposeront donc des confrontations entre nationaux A appartenant au play off. Ce sera le cas pour deux autres matches, mais dont les protagonistes sont des locataires du play out.


C’est ainsi qu’à Mégrine, et à l’instar du match de Sousse, le CSC et le CAB seront, pour la deuxième semaine consécutive face-à-face. Samedi dernier, les Cheminots furent dominateurs. Qu’en pensent les Cabistes ? Quoi qu’il en soit, l’équilibre des forces augure d’un suspense à couper le souffle. Il n’en sera peut-être pas de même pour ESR - ASM. En effet, les Radésiens sont, incontestablement, un cran au-dessus, outre le coup de massue dont pâtissent encore les Marsois, battus la semaine dernière par les Hammamétois, un revers qui fait d’eux, l’unique lanterne rouge. Ce qui, vraisemblablement, les inciterait à focaliser toute leur énergie sur la lutte pour le maintien.


Les deux dernières équipes appartenant à l’élite, le CA et l’USM en l’occurrence, devront remplir une simple formalité, malgré l’épreuve du déplacement, respectivement à Sfax et à Ksar Helal. Mais si le SRS et le BBCKH ont eu la malchance de tomber sur deux rocs, les quatre autres divisionnaires, qui en découdront entre eux, peuvent aspirer légitimement à une accession aux quarts de finale. C’est ainsi que les deux rencontres USA - JSM et Gazelec - JAB, s’annoncent ouvertes et indécises.


 


Wahid SMAOUI


_____________________


 


Maher Khanfir (E.S.S.) : «Très dur, mais on finira par s’ imposer»


 


Un choc un peu prématuré, vous en convenez?


Absolument, oui, et c’est vraiment dommage qu’un des deux protagonistes soit condamné à disparaître dès ce tour. Car cette affiche aurait constitué une belle finale, ou au moins une demi-finale, mais le hasard du tirage au sort et les caprices de Dame Coupe en ont voulu  ainsi.


 


Comment se présente, donc, cette rencontre?


Ce sera un match de coupe à 100%; donc ou ça passe ou ça casse ! D’autant que les Nabeuliens vont débarquer à Sousse avec un esprit revanchard, du moment que nous les avons battus à deux reprises récemment en play-off.


Ce sera en fait un match plein, intense, indécis, peut-être un peu tendu. Le vainqueur sera en tout cas celui qui saura faire preuve de plus de lucidité et de concentration jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’aux ultimes secondes.


 


A quel niveau se jouera le match, à votre avis ?


Beaucoup de facteurs peuvent entrer en compte et décider du sort de la partie, même celui de la chance.


Ce qui est sûr cependant, c’est que la confrontation sera âprement disputée, du début jusqu’à la fin, sachant que les deux teams se valent intrinsèquement et tiennent bien entendu à la qualification.


 


Ne croyez-vous pas que vous avez un ascendant psychologique sur votre adversaire pour l’avoir battu à deux reprises dernièrement ?


Ne le croyez surtout pas, ce match sera tout à fait différent des autres. D’ailleurs, au risque de vous surprendre, je peux dire que la pression pèsera sur nos épaules, plus encore que sur les Nabeuliens, du fait justement que nos supporters s’attendent à un troisième succès aux dépens de ce même adversaire, donc à une confirmation de notre part.


Or, je suis d’autant plus convaincu que ce sera très dur, que les Nabeuliens aborderont les débats avec un esprit plus dégagé, n’ayant en quelque sorte plus rien à perdre. Et puis à ne pas oublier qu’il s’agit d’un spécialiste de la coupe.


 


Comment allez-vous vous y prendre pour négocier ce match ?


En nous basant bien entendu sur nos propres moyens, tout en prenant en considération évidemment les points forts et les points faibles de l’adversaire.


Nous allons en fait mettre tout en œuvre afin de mettre en échec ces points forts, tout en profitant des points faibles. En tout cas, ce sera dur mais on finira pas nous imposer”.


 


Propos recueillis par


Mansour Amara


_____________________


 


Amine Rezig (S.N.) : «Le match se jouera sur des petits détails»


 


Comment comptez-vous négocier ce match de coupe contre le SN ?


Tout d’abord c’est un match de coupe tout à fait différend de celui du championnat. L’enjeu est différent. Il nous reste à bien aborder ce match avec sérénité et courage. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. Ce sommet sera très intense sur le double plan physique et tactique et on doit se préparer mentalement à une vraie bataille entre deux grandes équipes.


 


Ne pensez-vous pas que l’ESS est difficile à manier dans son fief ?


L’ESS a certes l’avantage du terrain, mais nous nous sommes bien préparés pour ce match. Nous avons bien étudié notre adversaire et nous ferons tout pour le contrecarrer. L’essentiel est de bien gérer ce match et de garder son sang-froid dans les moments décisifs.


 


Que craignez-vous le plus chez les Etoilés ?


Je dirai que la logique a des chances rares d’être respectée eu égard aux conditions de jeu, à son intensité et à l’engagement qui sera adopté. L’ESS est une équipe solide qui a beaucoup de qualités dans ses compartiments de jeu et ce sont ces atouts qui doivent être pris en considération. Avec leur jeu collectif et leur bonne défense, nous devrons nous méfier pour aller au bout de nos intentions


 


Quels sont vos atouts pour ce match ?


Une bonne défense et surtout un jeu collectif pour faire la différence


 


Une victoire est-elle à la portée du SN ?


Il s’agit d’une finale avant la lettre. Il suffit d’un petit détail pour faire la différence. C’est une question de chance pas plus. C’est vrai que l’adresse n’était pas de notre côté et notre défense n’a pas bien carburé le week-end dernier. Nous avons profité de notre stage à Hammamet pour mieux décortiquer le jeu de notre adversaire, étudier ses atouts et ses limites. Nous sommes confiants en nos moyens. Nous avons battu l’ESS à deux reprises et nous sommes capables ce soir d’offrir une belle victoire à nos supporters.


 


Mohamed Dali




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com