S.T. – E.S.Z. (0-0) : Il n’y avait pas de … match !





Dans un match où la victoire était presque impérative pour les deux équipes, le niveau du jeu a été … désolant et le nul blanc a bien illustré la physionomie d’un match plus que médiocre.



 


Entre deux équipes décevantes il y a une semaine, l’envie de réhabilitation était évidente même si la manière n’y était pas. Robertinho a été forcé de procéder à quelques changements, mais il a curieusement gardé le même schéma tactique en 3-5-2    avec une version défensive qui lèse les attaquants. Denisio, Mabrouk    et Korbi suspendus et Hamed écarté (!), le coach stadiste  a aligné quelques jeunes qui manquent encore du métier alors que Msakni faisait sa seconde apparition avec les seniors. En face, c’est une formation espérantiste équilibrée qui a été alignée et seul Seddik Jebnoun manquait à l’appel.


Les débuts ont été très laborieux avec un spectacle très pauvre en beauté de jeu ou actions décisives. Après un premier essai raté du côté de l’E.S.Z. suite à une molle reprise de Bouhouche (2’), il a fallu attendre un quart d’heure pour voir les Stadistes réagir et le tir de Msakni a été dévié par Hosni en corner (16’).


On croyait le match sorti de sa torpeur, mais ce ne fut que feu de paille et le festival des ratés a repris. Ce n’est que vers la fin de cette première mi-temps que le rythme a, à peine, accéléré. Les Stadistes, peu entreprenants, vont sortir de leur réserve et Abdi, qui a tiré sur le gardien adverse (38’) et surtout Selliti, seul face à Hosni (42’), vont rater deux belles opportunités pour ouvrir le score.


 


Les mêmes carences


La reprise n’a point été plus disputée et les deux équipes arrivaient à peine à accélérer et à créer le danger. Toutefois, Selliti va hériter d’une très belle occasion suite à un service de Abdi. Seul face à Hosni, l’avant stadiste va tirer sur le gardien malgré sa bonne position (47’). Trois minutes plus tard,ce fut au tour de Maaref de tirer de loin et d’effleurer la transversale de Naouali (50’). En accordant la priorité à la prudence, les deux entraîneurs n’ont pas pris de risques pour surprendre l’adversaire et marquer. Les changements opérés n’ont pas changé la physionomie d’un match très ennuyeux qui s’est un peu réchauffé sur une action stadiste qui a vu Zaâlani buter sur un défenseur adverse et réclamer un penalty (71’).


Les dix dernières minutes ont été relativement plus … chaudes et Jedidi, qui venait de remplacer Abdi s’est trouvé seul face à Hosni et encore une fois le gardien zarzissien va s’illustrer (81’). Deux minutes après, Jebnoun va voir son tir s’élever au-dessus de la cage de Naouali (84’). Le nul a finalement été … équitable, car aucune équipe ne méritait de gagner.


Formations :


S.T. : Naouali, Zaâlani, Haj Kacem, Toniato, Boulaâbi, Zaïri, Cherni, Sghaïer, (Dhahri 77’), Msakni (Khemir 84’), Selliti, Abdi (Jedidi 64’).


E.S.Z. : Hosni, Hammali, Miladi, Bouhouche, Nebhani, Maaref, Bouzommita, Koné (Chaïbi 62’), Khanchil (H. Jebnoun 81’), Guey (Hetiouech 62), Khouildi


 


Kamel Zaïem




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com