Chez nos libraires…





* Collectés par Imen ABDERRAHMANI


 


«Ce que Tunis ne m’a pas dit» de Kaouther Khlifi


Ed : Elyzad


Broché : 137 pages- Prix : 11 DT


Dans la collection «Eclats de vie» chez les éditions Elyzad, Kaouther Khlifi a donné le jour à son premier récit qu’elle a baptisé «Ce que Tunis ne m’a pas dit». Enseignante en marketing et en communication, cette nouvelle voix du paysage littéraire tunisien francophone s’est jetée corps et âme dans les ambiances particulières de l’Avenue Habib Bourguiba pour offrir à ses lecteurs un bouquet de ses méditations, souvenirs et émois sous une forme très élégante. Elle parle de la vie, de l’amour, du cinéma…scrutant quelques histoires qui font le charme et le mystère de l’Avenue Habib Bourguiba. La couverture réalisée par Anis Ben Ammar plonge les lecteurs déjà dans cette beauté discrète et silencieuse de cette artère principale de la capitale. Avec une citation du Coran qui dit «Chacun attend son moment pour proposer quelque chose : n’importe quoi», Kaouther Khlifi nous fait découvrir la ville, à sa façon.


 


 


«La quadrature du cercle» de Mongi Hamdi


Ed : MC Editions


Broché : 164 pages- Prix : 10 DT


Si Jamel Ghanouchi n’a pas caché sa passion fougueuse pour les chiffres, Mongi Hamdi nous raconte un amour nommé «Vava». Une belle qui l’a ensorcelé de la première ligne jusqu’à la dernière phrase de ce roman frais. Chaque mot est une ode d’amour à cette femme qui l’a comblé jusqu’à la moelle. Lisez ce passage pour comprendre les secrets de cette belle tourmente amoureuse.


«Tout, dans Vava, m’ensorcelait, notamment ce regard succulent, glauque et profond où s’est toujours noyé mon coeur. Ses yeux, comme de délicates friandises, parlaient tous les idiomes de l’amour et de la tendresse. Vava avait, souvent, comme du gingembre dans les yeux, elle était toujours sensuelle et même érotique. Un volcan de sensualité projetait tantôt d’immenses laves, tantôt de minuscules lapillis


brûlants. Nous avons fait une promenade sur la plage, accompagnés de beaucoup d’enfants qui jouaient et criaient de ces cris délicieux comme des anges ! Leurs jeux innocents, leurs rires sonores dont bruissaient toute la plage, leur drôlerie, leurs sourires mielleux m’accrochaient et mon coeur aimait déjà les revoir. Le sable, doré et fin, ourlait une mer calme qui semblait se mirer dans les yeux de Vava. De temps à autre, l’eau en refluant léchait nos pieds et le vert émeraude de la mer épousait l’or du sable fin dans une immense fête du regard. Parfois, j’entourais de mes bras les épaules de Vava et c’était comme si le monde était à mes pieds ! Dans l’air, des sternes et des goélands trissaient joyeusement. De temps à autre, Vava tendait une main ou l’autre où venait se poser un ibis, une frégate, une oie d’eau, un fou, un pélican, un cormoran houppé, un albatros ou une mouette, dans un ballet magique qui m’ahurissait. Parfois l’un des oiseaux se mettait sur une épaule de Vava et caressait sa blonde chevelure qui ressemblait à un ardent soleil d’été".


Les détails sont à découvrir dans cet impressionnant roman signé par Mongi Hamdi.


 


«Tunisie Séduction» de Tahar Ayachi


Ed : Graphimedinter


Broché : 199 pages – Prix : 55 DT


Après un bel ouvrage sur le Kef, le journaliste vadrouilleur Tahar Ayachi vient de lancer un autre bijou qu’il a intitulé tout simplement « Tunisie Séduction ». Un joli livre de souvenirs et un guide bien soigné qui revisite les lieux de mémoire et retrace la beauté de la Tunisie. Richement illustré, cet ouvrage permettra au visiteur tunisien et étranger de savourer les délices de la Tunisie. Entre l’histoire et le quotidien, ce vadrouilleur nous fait voyager loin des clichés et des images folkloriques. De la fraîcheur et de la poésie se dégagent de ces belles pages qui racontent autrement la Tunisie et qui mettent bel et bien de nouveaux repères qui permettent aux vadrouilleurs de découvrir les richesses de notre pays. La Tunisie d’aujourd’hui et d’hier dialoguent sur les pages de cet ouvrage, dessinant l’image de la Tunisie de demain. De belles balades dans les villes touristiques tunisiennes, dans les nombreux musées qui jalonnent le territoire tunisien et qui racontent des fragments de l’histoire…sont au menu de cette publication qui présente en détails les différents produits touristiques. Lors de cette plongée au cœur de la Tunisie, Tahar Ayachi ne loupe pas l’aubaine pour nous charmer avec de beaux objets de l’artisanat. Miroir de la Tunisie, ce livre nous livre des fragments très parfumés de l’histoire de la Tunisie grâce à ces douces promenades dans les souks traditionnels. Et notre ami n’oublie pas de nous inviter à goûter à quelques plats typiquement tunisiens !


 


«Un amour de quat’ sous» de Nouri Mimoun


Ed : MC Editions


Broché : 112 pages- Prix : 10 DT


La couverture constitue déjà une bonne invitation à la lecture. Cette femme bien en chair qui pose tranquillement sur la couverture conjuguée à ce titre aiguise la curiosité. Et c’est à notre penseur et écrivain Youssef Seddik de dessiner avec les mots les atmosphères de ce roman. « …Nouri Mimoun nous donne à lire une fulgurance qui rappelle ce genre de construction inouïe à la Garcia Marquez où le lecteur s’engage, s’installe et s’identifie à un univers de fantasmes et de folies qu’il ne pouvait soupçonner en ouvrant le livre. C’est l’impression aigre-douce ou franchement amère que ce roman nous laisse longtemps au palais et, telle une drogue, nous appelle lancinante, à reprendre la lecture… » écrit Youssef Seddik, impressionné par l’écriture et les histoires que Nouri Mimoun enchaîne sur les pages de ce « Un amour de quat’ sous ». Un roman à découvrir !


 


«La solitude du Mathématicien» de Jamel Ghanouchi


Ed : MC Editions


Broché : 104 pages- Prix : 10 DT


Pour les uns, les mathématiques sont un vrai casse-tête chinois pour ne pas dire un cauchemar. Pour d’autres, ce jeu de nombres est une source de plaisir indéfini. Dans son roman, Jamel Ghanouchi a choisi de scruter les fiefs du monde des chiffres pour tirer des histoires, drôles d’histoires où la vie des héros est intimement liée aux nombres. L’universitaire Dr Boubaker Karem Mahmoud nous livre quelques secrets de ce mathématicien qui vit en solo et de son roman dans le passage suivant : 


«J'ai bien lu et relu ce livre de Jamel Ghanouchi. Je me suis mis dans la peau du lecteur ordinaire puis dans celle du connaisseur, enfin dans celle du chercheur universitaire... et à chaque lecture, je me sentais de plus en plus concerné et enchanté. Qui d'entre nous n'a pas de petite histoire intime avec les nombres, avec les mathématiques ? Qui d'entre nous n'a pas été mystifié un jour par ces babyloniens et ces pionniers arabes que sont Elkhawarizmi et Alkashi? Jamel GHANOUCHI a su choisir l'interlocuteur et la cible de chaque passage de son livre, on peut se retrouver dans ses aventures avec Jalila, on peut rêver avec lui de ces notions inaccessibles de Pi ou de 'e'... On peut aussi côtoyer des problèmes corsés de Fermat et de Catalan dont quelques uns n'ont pas encore de solution.


C'est dans ce contexte que j'ai lu et aimé ce livre».




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com