Malgré les «progrès» : Le Pentagone brosse un tableau sombre de la situation en Irak





Le Quotidien-Agences


Selon un nouveau rapport du Pentagone, les "progrès" enregistrés en Irak en matière de sécurité "restent fragiles", malgré une baisse des violences à des niveaux jamais vus depuis 2005.


La publication de ce nouveau rapport trimestriel intervient à moins d'un mois d'une évaluation très attendue de la situation par le commandant en chef des troupes américaines dans le pays, le général David Petraeus, qui doit se prononcer sur le gel ou la poursuite du retrait de troupes américaines d'Irak.


Le rapport du Pentagone, intitulé "Mesure de la stabilité et de la sécurité en Irak" et portant sur les mois de décembre, janvier et février, souligne que "la sécurité en Irak continue de s'améliorer, s'accompagnant de progrès limités mais importants sur les fronts politique, économique et diplomatique".


"Les violences sont revenues à leur niveau de 2005", et "le nombre total d'attaques en Irak a décliné de plus de 60% depuis juin 2007", fait valoir le rapport.


Depuis le mois de juin, le nombre de morts victimes de violences confessionnelles a baissé de près de 90% et le nombre total de morts civils ainsi que les pertes dans les rangs des forces armées américaines ont respectivement baissé de plus de 70%, selon le Pentagone.


Toutefois, "les progrès récents en matière de sécurité restent fragiles" et "réversibles", avertit le rapport, alors que 44 personnes ont été tuées, dont 16 dans un attentat contre un autocar, mardi en Irak. La veille, huit militaires américains avaient péri, faisant du 10 mars la journée la plus meurtrière en sept mois pour l'armée américaine.


"Malgré ces progrès, Al Qaïda en Irak reste une menace sérieuse dans certaines parties du pays, particulièrement dans le Nord, et de violents conflits persistent entre communautés pour s'arroger ressources et pouvoir politique", note le Pentagone.


En outre, "l'influence néfaste de l'étranger continue de miner la situation en Irak sur le plan de la sécurité", souligne le département américain de la Défense, en citant la Syrie et l'Iran.


___________________


 


Un GI tué par une bombe


 


Un soldat américain a été tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule dans le centre-sud de l'Irak, a indiqué hier un communiqué du commandement US dans ce pays.

L'incident a eu lieu au cours d'une patrouille de combat près de la ville de Diwaniyah (180 km au sud de Bagdad), selon ce communiqué, qui ne donne aucune autre précision sur l'incident.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com