«Théâtre non stop au Kef» : Des traditions à conserver





Fidèle à une tradition qui a été instaurée à l’ère de l’homme de théâtre Lassaâd Ben Abdallah qui a dirigé avec brio le Centre National des Arts Dramatiques et Scéniques du Kef, Moez Hamza, le nouveau directeur, a choisi de continuer sur le même chemin.


A la tête de ce dynamique centre théâtral qui n’a cessé de contribuer au dynamisme du paysage théâtral tunisien, Moez Hamza, universitaire et metteur en scène, a trouvé un terrain favorable et fertile pour se lancer dans la création. Il faut dire que l’ancien directeur, Lassaâd Ben Abdallah, l’actuel directeur du Centre Culturel International de Hammamet, a réussi durant son mandat à faire tourner les têtes vers cette riche région, connue pour ses fortes traditions artistiques. Par le biais de plusieurs manifestations qui échappent aux standards mais aussi par des créations théâtrales qui puisent dans l’héritage de cette ville. «El Mensiette» en témoigne. A ce grand monsieur, on doit aussi le lancement de la manifestation «24 heures de théâtre non stop» qui coïncide avec la célébration de la Journée Mondiale du théâtre, le 27 mars de chaque année.


Et Moez Hamza a choisi de bien profiter de cet héritage et cette bonne réputation dont jouit le centre du Kef pour programmer la 8ème édition des «24 heures de théâtre non stop». Une manifestation qui rend hommage à tous les artistes sans exception et qui ouvre le débat sur plusieurs sujets d’actualité. Des concerts, des expositions et bien sûr des représentations théâtrales tunisiennes et étrangères sont à l’affiche de cette manifestation qui sera marquée par un colloque sur «Le mythe et le symbole dans le théâtre contemporain». Ce colloque, qui sera organisé le 25 de ce mois et verra la participation de critiques, universitaires et hommes de théâtres, sera un avant-goût de ce rendez-vous théâtral keffois.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com