Les confidences de Lemerre





Invité par les gens de la plume à se prononcer à propos de son expérience en Tunisie, son présent et son avenir, Roger Lemerre avec un sourire qui en dit long sur son attachement à son métier et à notre pays, a hésité avant de se confier de la sorte :


«J’ai toujours œuvré dans le respect total de mon environnement auquel j’ai toujours été fidèle. Je ne suis pas encore parti. Je n’ai pas assez fait pour la Tunisie en cinq ans. J’ai donné tout ce qui était en mon pouvoir, dans la limite de mes capacités.



Aujourd’hui, je pense aussi aux matches du mois de juin. Douze points feront notre bonheur (si je suis encore à la barre, bien sûr).


Mon meilleur souvenir ? Le fait d’avoir fait le bon choix en optant pour la Tunisie et bien sûr la CAN 2004. Le pire ? C’est l’élimination de la sélection olympique et le fait de ne pas la qualifier au second tour lors du Mondial 2006. Mais ça c’est ponctuel.


L’essentiel c’est d’avoir donné le maximum de moi-même». Nouvelle preuve que Roger Lemerre œuvre consciencieusement comme au premier jour, affirmant au passage qu’il n’a reçu aucune offre d'une autre sélection et que son destin est entre «les mains de Dieu». Sacré Lemerre !


 


J.B.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com