Londres va retarder le retrait de ses soldats





Le Quotidien-Agences


La Grande-Bretagne va retarder jusqu'à la fin de l'année le retrait planifié de quelque 1.500 des quelque 4.100 soldats britanniques stationnés en Irak, selon le Daily Telegraph d’hier.


Le journal qui cite des sources gouvernementales non identifiées, explique que la décision a été prise en raison d'une augmentation du nombre d'attaques à la roquette à Bassorah (sud de l'Irak), ville à l'extérieur de laquelle la plupart des militaires britanniques sont basés.


Selon la même source, la décision s'explique aussi par la dépendance continue de l'armée irakienne envers les Britanniques.


"Après une revue des troupes sur place, nous avons décidé - sur avis des officiers sur le terrain - que les effectifs ne pouvaient diminuer de plus de quelques centaines", a indiqué une source gouvernementale selon le quotidien.


En octobre, le Premier ministre britannique Gordon Brown avait annoncé devant le Parlement que le contingent militaire britannique en Irak serait ramené à 2.500 hommes au printemps 2008.


Toutefois, selon le Daily Telegraph, quelque 4.000 soldats devront rester dans ce pays jusqu'à la fin de l'année.


Interrogé, une porte-parole du ministère de la Défense a indiqué: "Nous envisageons le retrait, mais nous en laissons le timing aux officiers sur le terrain".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com