Festival de la musique tunisienne 2008 : Les choses en grand !





Comme à l’accoutumée, Sonia Mbarek, directrice du Festival de la musique tunisienne, a mis les médias au parfum des moments saillants de la nouvelle édition de cet événement musical qui se tiendra du 26 au 30 mars à Tunis. Une nouvelle session ponctuée de plusieurs nouveautés et surtout d’une clôture aux couleurs hautement maghrébines.


 


Entourée de son staff d’organisation, Sonia Mbarek a d’emblée annoncé que cette session serait placée sous l’emblème de la rencontre entre les générations, puisque quatre générations de musiciens, toutes obédiences confondues, s’y retrouveront. La particularité de cette édition, c’est que l’ouverture et la clôture seront programmées en dehors des soirées à compétition.


S’agissant de l’ouverture, elle est donc prévue le 26 mars au Théâtre Municipal de Tunis. Elle verra une troupe musicale sous la conduite du maestro Kamal Ferjani diriger un spectacle haut en couleur où se produiront les meilleures voix tunisiennes primées durant la session de 2007. Ces jeunes talents seront dirigés lors de cette soirée par Zied Gharsa. Pas moins de huit artistes  défileront sur la scène de la prestigieuse Bonbonnière de Tunis. Parmi ces jeunes talents primés de l’édition  de l’année dernière, on cite notamment Raouf Maher, Hilal Ben Amor, Soufiane Zaidi, Shahrazade Hélal, entre autres. Les autres soirées de cette édition seront  consacrées aux différents concours.


Parmi ces compétitions, le concours dédié à la production spéciale du festival où se «mesureront» une vingtaine de chansons. Quant au concours de la meilleure chanson de l’année 2007, il mettra aux prises 11 artistes pour le sacre final.  Treize artistes seront en  compétition pour le concours dédié aux nouvelles compositions musicales. Afin de garantir la transparence dans les différents concours, un jury indépendant a été nommé. Il sera dirigé par l’enfant prodige de la chanson tunisienne, en l’occurrence Zied Gharsa. Ce jury compte aussi parmi ses membres d’éminentes figures de la musique tunisienne, à l’instar de Mohamed Allam, Ahmed Hamza, Lazhar Chaïr, les deux  poètes Jamal Salii  et Mahjoub Ayari ainsi que  notre confrère et critique musical, Hédi Snoussi, rédacteur en chef d’Al Moussawar.


Parmi les nouveautés de cette session ce sont les manifestations parallèles programmées en marge des différents concours.  Il y a, à cet effet, un séminaire sur la musique tunisienne, mais aussi et surtout un événement phare à savoir le lancement en Tunisie du premier salon de la musique en même temps que l’ouverture de cette dix-neuvième édition. «Ce salon sera désormais un rendez-vous annuel de la musique tunisienne et arabe, mais aussi une opportunité pour les artistes tunisiens pour se faire connaître et faire connaître leur produit musical», a noté Sonia Mbarek.


De même, il est programmé la sortie de trois CD où sont rassemblées les  chansons primées lors de la session 2007 de ce festival. Mais le moment fort de cette édition sera surtout la clôture. Programmée en dehors des journées de compétitions, cette clôture, comme l’année dernière,  sera dédiée à la fraternité maghrébine, puisque les artistes des cinq pays du Maghreb y seront les invités d’honneur.


Eu égard à l’ampleur et à la qualité de cette soirée, le staff du Festival a décidé d’organiser ce spectacle à la coupole d’El Menzah pour donner également beaucoup plus d’ampleur au festival. C’est donc Nabiha Karaouli de Tunisie, Maàlouma Bent Meydah de la Mauritanie, le chanteur amazigh Idir d’Algérie, Hassan Aribi d’Algérie et Abdel Hédi Belkhiat, le Marocain de Fès qui animeront cette dernière. Une soirée aux couleurs maghrébines qui clôturera en beauté cette dix-neuvième édition. 


 


Ousmane WAGUE  




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com