Dialogue israélo-palestinien : Cheney s’en prend à Damas et Téhéran





Le Quotidien-Agences
Le vice-président américain, Dick Cheney, a accusé hier à Al Qods l'Iran et la Syrie de "tout faire" pour torpiller le processus de paix israélo-palestinien, à l'issue d'une visite de deux jours en Israël et en Cisjordanie.
"L'Iran et la Syrie font tout ce qu'ils peuvent pour torpiller le processus de paix" entre Israel et l'Autorité palestinienne, a affirmé Cheney après un petit-déjeuner de travail avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert, à Al Qods occupée.
Il a aussi réaffirmé "l'engagement du président (George W. Bush) à aider le processus à aller de l'avant", et indiqué que la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice serait probablement de retour dans la région dans le courant de la semaine prochaine.
"Le Premier ministre a réaffirmé son engagement vis à vis de la vision du président (Bush) et sa volonté de tout faire pour parvenir à un résultat en 2008 bien qu'il soit tout à fait conscient des difficultés", a poursuivi  Cheney.
Arrivé lors du week-end pascal,  Cheney a réitéré le soutien "inébranlable" de Washington à la sécurité d'Israël tout en assurant les Palestiniens de la "bonne volonté" des Etats-Unis.
Il a estimé que les deux parties devraient faire "des concessions pénibles" pour mettre fin à des dizaines d'années de conflit.
Le vice-président a aussi évoqué "les ombres" inquiétantes que font planer l'Iran, ennemi juré d'Israel, ainsi que la Syrie et les Palestiniens radicaux du Hamas islamiste qui contrôle toute la bande de Gaza depuis son coup de force
en juin où il a mis en déroute le parti Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com