«Prix Essai France Télévisions» : La mémoire algérienne, parlons-en…





Avec «Une éducation algérienne : de la révolution à la décennie noire », l’écrivaine algérienne Wassyla Tamzali a remporté le prix «Essai France Télévisions». Et c’est la surprise littéraire de la saison.


 Avocate de son état, Wassyla Tamzali a été chargée et durant vingt ans de la direction d’un programme sur la condition des femmes à l’UNESCO. De retour à son cher Alger, elle a continué ses combats pour un avenir meilleur pour la femme et pour un vrai dialogue méditerranéen.


Issue d’une famille bourgeoise, Wassyla Tamzali a vécu une enfance heureuse parsemée de délicieux souvenirs et saveurs. Mais la vie n’est pas toujours en rose car en 1957, un drame a chambardé sa vie et ses rêves. Son père est assassiné par une jeune recrue du FLN. Bouleversée, elle n’a jamais cessé de rêver d’une Algérie meilleure.


Dans ce récit autobiographique et sur les 259 pages, Wassyla Tamzali est revenue avec sa mémoire au moment de l’indépendance de l’Algérie et la politique de réformes. C’est avec ce drame qui a bouleversé sa vie que s’ouvre le livre pour se fermer sur les raisons de ce meurtre. Mais cette Algérienne n’a jamais baissé les bras surtout que sa mère espagnole n’a pas voulu quitter Alger malgré tout. Et c’était pour Wassyla Tamzali un nouvel épisode marqué par des luttes et des combats pour les droits de la femme… et surtout pour une Algérie qui rejette toutes les formes de la violence, de la haine.


Publié chez Gallimard, cet ouvrage a mérité vendredi dernier le prix «Essai France Télévisions», décerné lors du salon du livre de Paris, par un jury composé de 25 téléspectateurs.


 


I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com