Transport en commun : Vers l’acquisition d’une centaine de bus fonctionnant au gaz naturel





Une centaine de bus fonctionnant au gaz naturel comprimé seront acquis par la Transtu d’ici 2011. Ce choix s’inscrit dans le cadre de l’effort national de maîtrise de l’énergie.


 


Tunis-Le Quotidien


La Transtu a programmé au cours de la période située entre 2008 et 2011 l’acquisition d’une centaine de bus fonctionnant au gaz naturel comprimé. Ce choix entre dans le cadre du programme de maîtrise de l’énergie décidé par le Chef de l’Etat lors du Conseil Ministériel du 15 Janvier 2008. Ce programme vise la réduction de la consommation de carburants de 20% à l’horizon 2011, la maîtrise de l’énergie et par conséquent l’atténuation des effets pervers de l’augmentation des prix des carburants à l’échelle internationale. En effet, le secteur du transport en commun absorbe plus 40% de la consommation globale de carburants à l‘échelle nationale.


 


3 nouvelles stations d’approvisionnement


Dans le même contexte, la Société Nationale de Distribution de Pétrole (SNDP) a lancé un appel d’offres international pour l’installation de 3 nouvelles stations d’approvisionnement dans le district de Tunis et de Sfax. L’unique station d’approvisionnement, située dans la localité de Mnihla, constitue un véritable obstacle au développement de l’utilisation du gaz à Tunis et dans les autres régions. Une étude est actuellement en cours pour déterminer la possibilité d’impliquer les voitures particulières et de les encourager à opter pour l’utilisation du gaz naturel comprimé. Une option que plus d’un automobiliste choisirait au vu de la hausse des prix des carburants si toutefois les prix et les taxes y afférents sont motivants.


 


Plusieurs avantages offerts aux entreprises


Rappelons qu’un train de mesures a été entrepris depuis quelques années pour atténuer les effets négatifs de l’augmentation des carburants. Ainsi le programme triennal de maîtrise de l’énergie 2005- 2008 a permis la réduction de la demande (8% de moins en 2007, soit près de 700.000 tonnes équivalent pétrole (TEP). Ce programme national de la maîtrise de l’énergie vise la réduction de 20%, à l’horizon 2011 de la consommation, soit 2 millions de TEP. Il comporte des mesures qui se rapportent à plusieurs avantages offerts aux entreprises privées notamment pour les stimuler à contribuer à l’effort national en la matière. Il offre, entre autres, aux groupements d’entreprises et aux particuliers la possibilité de produire de l’électricité et de  vendre leur excédent à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg). Si ces mesures ne conduisent pas inéluctablement à la baisse des prix des coûts actuels, elles contribuent sans aucun doute à retarder les échéances et à maintenir la stabilité des prix pendant une période donnée.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com