Exposition Triple vision sur la femme, l’espace et le temps





Carla Lazrag, Cyrine Lakhdar, Ines Abassi Beschaouch proposent actuellement aux visiteurs de la galerie Médina une soixantaine de toiles où se conjuguent portraits, figures et figurines reconstituées par diverses techniques picturales et traitant de thèmes divers en rapport avec la vie des femmes, l’espace et le temps.


 


A elle seule, Carla Lazrag a proposé une cinquantaine de tableaux à travers cette exposition où l’on peut aussi découvrir un vrai mixage entre les différentes techniques dans un style très recherché et splendide. De la peinture à l’huile, des aquarelles, des dessins, des gravures, de l’acrylique, toutes ces techniques coexistent dans les différentes œuvres égayant les murs des deux étages de cette galerie. En effet, la particularité de cette exposition est que les artistes magnifient leurs œuvres par des couleurs gaies et très chatoyantes qui attirent le visiteur au premier coup d’œil. Mais dans une bonne partie des œuvres de Carla Lazrag, tous les sujets tournent autour de la femme, même si d’autres sont omniprésents dans certaines toiles. Tantôt, c’est une jeune fille au chevalet qui est reproduite par Carla Lazrag, tantôt, ce sont des portraits des femmes touareg ou des figures bédouines qui sont dupliquées sur des toiles splendides. Toutefois, une petite confusion demeure dans la reproduction de certaines formes. En contenplant de très près certaines figures de femmes touareg, on a l’impression que ce sont de femmes Bororo, une ethnie du désert voisine de cette communauté mais qui partage avec elle les mêmes traits. Cependant, d’autres sujets portant sur l’autre sexe sont traités par Carla Lazrag d’une façon très imagée et très expressive. Parfois, cette peintre tente de dévoiler le côté caché du corps féminin, et particulièrement certaines parties considérées autrefois comme un tabou. Toutefois, la peintre ne les dévoile pas de façon claire, ce qui donne à certains de ses tableaux, un côté abstrait difficile parfois à décrypter. «Femme couchée», «Autoportrait», «Jeune fille», «Femme à chapeau», «Fille» sont, entre autres, autant d’œuvres dans lesquelles la peintre s’est évertuée à expliciter ce qu’elle appelle cette face cachée du corps féminin.


D’autres sujets demeurent, en effet, omniprésents dans ses œuvres. «Pomme blanche», «Nœud», «Oranges amères», «Thé citron» «Paysages» constituent des thèmes auxquels Carla Lazrag a consacré quelques tableaux. Une façon pour la peintre de braquer pleins feux sur certaines composantes de la gastronomie tunisienne qu’elle immortalise de façon particulièrement imagée. L’espace et le temps sont présentés aussi par des tableaux comme «Le Coucher du soleil», «Le Village bleu», «Paysage», «La plage» qui sont enjolivés par des couleurs froides qui ne sont pas sans rappeler l’ambiance gaie du printemps. Quant à Cyrine Lakhdar , elle a proposé, un style qui lui est spécifique et qui diffère des autres exposantes. Œillets, pivoines, pavots, verre de grenade, tels sont les thèmes visités par cette peintre à travers des tableaux de divers formats où elle donne la priorité à un mixage inédit des couleurs chaudes froides dans un style très recherché. Avec une démarche très contemporaine, Ines Abassi Beschaouch a exposé, pour sa part, deux toiles. L’une traite des sphères, l’autre de l’ombre et de la lumière.


La particularité de cette exposition est qu’une place de choix y a été accordée aux diptyques et aux triptyques, s’agissant notamment des tableaux traitant des sujets en rapport avec l’espace et le temps. Bref, cette exposition est un vrai safari pictural dans un monde où les trois artistes conjuguent leurs talents pour traiter de divers thèmes et ce, grâce à une combinaison de techniques parfois difficiles à concilier.


 


Ousmane WAGUÉ




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com