E.S.T. – R. Barnoussi : Droit aux buts





* Coupe de la CAF - Stade 7 Novembre de Radès (18h00) - Direct TV T21


 


Renverser la tendance en sa faveur. Telle est la principale ambition de l’EST qui reçoit aujourd’hui les Marocains de Rached Barnoussi, avec un net désir de rachat.


 


C’est que personne ne s’attendait à ce scénario vu la modestie de l’adversaire marocain. Mais, encore une fois, le football nous réserve une de ses surprises. Après le choc subi à Casablanca, l’Espérance s’est réveillée brutalement. La leçon a été retenue et l’équipe s’est remise au travail d’une manière très studieuse pour préparer cette seconde manche.


Youssef Zouaoui a revu et corrigé tous les aspects du jeu et a misé surtout sur l’application, la concentration et l’animation offensive sans négliger la vigilance défensive car, on ne sait jamais. Tout but encaissé peut coûter cher. Maintenant les camarades de Chaâbani savent à quoi s’en tenir et n’ont pas droit à l’erreur dans ce premier tour de la Coupe de la CAF.


 


Chaâbani - Derbali dans l’axe


Chapitre effectif, Zouaoui récupère aujourd’hui Kamel Zaïem dans l’entrejeu mais compte aussi apporter certains changements au onze qui a joué à Casa. Ainsi en défense Zied Derbali pourrait relever Bilel Yaken dans l’axe central. Au milieu Mahjoubi qui a récupéré de sa blessure évoluera aux cotés de Hammi et en attaque, Sameh Derbali, qui n’a pas beaucoup joué ces deniers temps, pourrait épauler Youssefi, en l’absence de Eneramo, non qualifié. Sur le banc Khelifa et Ayari seront là pour apporter leur contribution quand le besoin se fera sentir.


Formation probable


Kasraoui, W. Yaken, Chaâbani, Z. Derbali, Bekri, Hammi, Mahjoubi, Zaïem, Aboucherouane, Youssefi, S. Derbali.


 


J.B.


____________________


 


Kamel Zaïem : «Un vrai défi à relever»


 


Pour Kamel Zaïem, la seconde manche face au Rached Barnoussi constitue pour l’EST un vrai défi.


Une occasion pour démontrer que le revers de l’aller n’était qu’un simple accident de parcours.


 


Quelles sont, selon vous, les vraies raisons de l’échec du match aller à Casablanca ?


Je pense que l’équipe a totalement raté sa sortie ce jour-là. D’ailleurs, je ne crois pas qu’elle puisse faire pire un autre jour. C’est un match à oublier. Aujourd’hui on doit jouer pour gagner et se qualifier.


 


Avec quel état d’esprit abordez-vous cette confrontation ?


Nous sommes doublement motivés. On vise d’abord la qualification, ensuite la réconciliation avec notre merveilleux public. Ce sera pour nous une sorte de défi. Nous sommes tous décidés à atteindre ce double objectif et si tout se passe bien, nous irons au bout de nos intentions.


 


A l’aller, l’absence de Eneramo et de Bienvenu a été ressentie en attaque. Qu’avez vous prévu pour ce match où il faut marquer au moins deux buts ?


Il faut d’abord rappeler que l’Espérance qui est un grand club ne doit pas dépendre d’un joueur ou deux.


Et puis marquer des buts c’est l’apanage de toute l’équipe, défenseurs compris. Le foot est un sport collectif, on gagne ensemble et on perd ensemble.


 


Quel serait le meilleur scénario pour l’EST ?


Marquer un but d’entrée qui facilitera beaucoup la tâche et qui nous mettra en confiance tout en perturbant les Marocains.


 


Qu’est-ce qui pourrait vous inquiéter aussi ?


Ne pas marquer en première mi-temps. J’ai peur qu’on ne tombe dans le piège de la précipitation par la suite. Ainsi, il faut demeurer concentrés jusqu’au bout.


 


Le public attend aussi de vous une prestation fulgurante. Un commentaire ?


C’est vrai qu’avec Chaâbani et Kasraoui, on constitue des chefs de file mais pour réussir toute l’équipe doit apporter ce «plus» escompté.


 Personnellement, je ne crois pas qu’il y ait un seul joueur qui épargne des efforts. Que le public nous soutienne de bout en bout et, Inchallah, nous le lui rendrons bien.


 


Propos recueillis par


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com