Ben Ali : Renforcer la compétitivité de l’économie nationale et améliorer l’encadrement au sein des entreprises





Carthage-TAP


L'intérêt du Président Zine El Abidine Ben Ali s'est porté, en conférant hier matin, avec M. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre, sur l'état d'avancement de la mise en œuvre des politiques et des programmes relatifs au renforcement de la compétitivité de l'économie nationale.


Le Chef de l'Etat a, dans ce contexte, pris connaissance de l'évolution des indicateurs de compétitivité à la lumière de l'évaluation qui a touché les différentes composantes de la compétitivité de l'économie au niveau de l'infrastructure, des ressources humaines et du cadre législatif, réglementaire et institutionnel au cours de l'année 2007.


Compte tenu de la rude concurrence mondiale qui commande d'accroître les performances de l'entreprise, du point de vue qualité et coût, le Président de la République a recommandé d'approfondir l'examen des différents aspects concernant l'environnement des affaires et le rendement de l'économie, soulignant la nécessité de sensibiliser davantage les entreprises à l'amélioration de l'encadrement en leur sein, d'adopter les systèmes de gestion les plus modernes, d'adhérer au programme de la qualité et d'obtenir les certifications de conformité aux normes internationales.


A la lumière de l'impact des procédures relatives au commerce extérieur sur la compétitivité des entreprises, le Chef de l'Etat a recommandé de parfaire la coordination et la complémentarité entre les différentes structures concernées de manière à réduire les délais d'affrètement et de dédouanement de la marchandise dans les ports et aéroports.


Il a, également, recommandé d'accélérer la réalisation de zones logistiques, en associant le secteur privé dans leur aménagement et leur gestion, en guise de prolongement des espaces portuaires, à même de consolider la capacité de stockage et de faciliter l'approvisionnement des unités de production en leurs besoins en matières premières et semi-finies.


Sur un autre plan, le Chef de l'Etat a procédé à la signature des décrets portant création de zones d'irrigation publiques sur une superficie d'environ 1600 hectares dans plusieurs gouvernorats réaffirmant, dans ce contexte, la nécessité de parfaire l'exploitation de ces zones de manière à contribuer à la concrétisation de la sécurité alimentaire d'une part et à l'amélioration du revenu des agriculteurs d'autre part.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com