Fujitsu Siemens accuse : Les équipements informatiques sont responsables d’au moins 2% des émissions en CO2 sur la planète





Profitant du lancement d’un nouvel ordinateur qui consommerait 25% d’énergie en moins qu’un PC d’une configuration équivalente, le géant de l’informatique «Fujitsu Siemens Computers» s’en prend à toute l’industrie dont il fait partie en l’accusant d’être responsable des émissions en CO2 au même niveau que le transport aérien.


 


Tunis-Le Quotidien


Affichant sa volonté de contribuer activement au débat sur le thème brûlant de l’économie d’énergie, Fujitsu Siemens Computers vient de rendre publique sa position sur ce domaine dans le secteur spécifique des technologies de l’information et de la communication. Sa réflexion dans ce sens fait ressortir son regret qu’il s’agit d’une réalité sous-estimée. Et il attaque :


«En considérant que les équipements informatiques sont responsables d’au moins 2% des émissions en CO2 sur la planète, soit autant que la contribution mondiale du secteur du transport aérien, la réduction de la consommation d’énergie du secteur IT doit être prise en considération de manière plus efficace».


Car ce géant de l’informatique qui est membre du Pacte Mondial des Nations Unies et qui a un budget colossal dans le domaine de la recherche&Développement croit, à juste titre, que l’augmentation rapide des dépenses énergétiques et les dégâts climatiques engendrés par la croissance mondiale des émissions de gaz à effet de serres ont placé l’efficacité énergétique comme une priorité économique et domestique. Il se situe ainsi parmi les institutions et les personnes qui, dans le monde entier, s’efforcent de trouver des solutions pour limiter leur consommation, aussi bien sur leur lieu de travail, qu’à leur domicile.


C’est pour cette raison qu’il a placé l’efficacité énergétique au cœur de sa stratégie et, tandis que d’autres entreprises se sont engagées à se conformer aux exigences de la directive européenne EuP (European Energy using Products) 2005/32/EC entrée en vigueur en juillet 2007, Fujitsu Siemens Computers s’était déjà imposé comme leader du secteur dès 1993 lorsque le groupe s’est vu remettre la certification Blue Angel pour ses PC.


Une stratégie d’économie d’énergie qui considère chaque étape du cycle de vie du produit, du développement à l’approvisionnement des matières, à la conception du produit, au processus de production sans oublier la logistique et le recyclage en fin de vie.


Et là, un petit coup de pub pour son dernier rejeton technologique : les PC professionnels ESPRIMO où les tests ont démontré que certains consommaient 25% d’énergie en moins qu’un PC d’une configuration équivalente.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com