Niveau 1 – Dames : L’I.S.S.E.P.C.K. et le L.S.F.L. bénéficiaires du jour





Bien qu’il soit au repos, le leader garde ses distances sur son plus proche poursuivant, tout en ayant disputé un match en moins. C’est dire que les Sahéliennes sont de plus en plus proches du sacre, puisqu’à quatre journées de la fin elles possèdent virtuellement cinq longueurs d’avance.


 


Mais c’est l’ISSEPC Kef qui se révèle le plus performant ces derniers temps et remonte peu à peu la pente. Sa dernière victime n’est autre que le TAC, lequel décroche carrément pour dégringoler à une cinquième position qui ne sied nullement aux moyens ni au potentiel dont dispose la formation taciste.


En tout cas, les Tunisoises sont allées au Kef pour perdre leurs ultimes illusions. Les Keffoises ont dû, cependant, attendre la seconde période pour venir à bout de la résistance des visiteuses grâce au penalty  transformé par Hanène Touati.


A Tunis le dauphin actuel de la compétition n’a eu besoin que de... neuf minutes pour empocher les trois points du succès grâce à une mascarade concoctée par les sociétaires du CUB II.


Les Universitaires du Bardo se sont en effet présentées à l’heure du match avec seulement sept joueuses, autrement dit six joueuses de champ en plus de la portière ! Or, neuf minutes après le coup de sifflet initial de l’arbitre Mohamed Amine Ben Salem, une joueuse bardolaise est allée mordre la poussière, ou plutôt le gazon du parc B, simulant une blessure imaginaire et contraignant le referee à arrêter la partie et ce conformément à l’article 158 des règlements généraux.


Une manœuvre, apparemment habile mais mesquine, de contourner les règlements et d’agir impunément à l’encontre de l’éthique sportive.


Dans les autres rencontres, il y a lieu de relever la performance du LSF Lamta qui a glané un point de son déplacement à Sfax aux dépens des Universitaires locales.


Ces dernières ont pourtant ouvert le score par le biais de Moufida Ben Abdallah, mais les visiteuses allaient se rebiffer par la suite, égalisant dans un premier temps sur un penalty transformé par Mariem Abdrabbou, avant de prendre l’avantage par l’intermédiaire de Mariem Abderrahmen.


En seconde période, les Universitaires de Sfax sont toutefois parvenues à rétablir l’équilibre grâce à Raoudha Ben Soltana.


Un point précieux en tout cas pour les Lamtoises qui leur permet de revenir à la hauteur des Médeninoises en attendant leur confrontation prévue à l’avant-dernière journée.


Quant aux autres Sfaxiennes, celles de l’ASFSF, elles ont logiquement pris le meilleur sur l’ASFM grâce aux deux réalisations de Afef Saïdi et Amel Triki, réussies dès la période initiale.


Idem pour l’UST qui n’a eu aucune peine pour s’imposer aux dépens du R.S.Monastir malgré le penalty raté par Fatma Lahmar alors que le score était encore vierge.


Les «Mésanges Bleues» allaient en effet se reprendre par la suite en scorant à trois reprises par Sana Chaouali, en première période, Marwa Khemiri et Hasna Ben Amor en seconde période.


 


L’ASPTTBizerte retrouve l’élite


Grâce à une nouvelle victoire, obtenue cette fois-ci aux dépens de l’ASFGafsa (4-1), l’ASPTTBizerte retrouve l’élite après deux années de purgatoire.


Une consécration fort méritée des Bizertines, lesquelles ont fait preuve de régularité tout au long de la saison en cours...


 


M.A.


_______________


 


Résultats


ASBH - CUB II          (Arrêté)


ISSEPCK - TAC        (1-0)


UST - RSM    (3-0)


ASFSF - ASFM         (2-0)


SUC - LSFL    (2-2)


Classement


1) ASFSA      42 pts


2) ASBH        39 pts


3) UST          37 pts


4) ISSEPCK    36 pts


5) TAC          34 pts


6) ASFSF      20 pts


7) RSM         17 pts


8) SUC          16 pts


9) CUB II       7 pts


10) LSFL       3 pts


11) ASFM      3 pts




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com