Foire internationale du livre de Tunis





Rendez-vous avec le lauréat du Booker prize britannique


L’écrivain égyptien Baha Taher qui vient de remporter le Booker Prize britannique sera sur la liste des invités de marque de la 26e édition de la Foire internationale du livre de Tunis qui se tiendra du 25 avril au 4 mai. Baha est l’auteur de sept romans dont on cite «Tante Safeya et le Monastère» et «Dhoha a dit» qui ont connu un succès fou et qui ont permis à cette plume égyptienne de briller et de s’imposer. Et c’est grâce à «L’oasis du crépuscule» que cet auteur a décroché le prix Booker prize britannique. Un roman qui s’est distingué et qui a été très salué par le jury de ce prix pour cette fraîcheur et ce souffle d’innovation qui émanent de chaque fragment du livre. Notons que «L’oasis du crépuscule»  sera traduit en français et publié chez Actes Sud au bonheur des lecteurs.


 


L’incontournable Alberto Nessi


Ceux qui n’ont pas encore savouré «Il colore della malva» (Les couleurs de la mauve) de Alberto Nessi n’ont qu’à se dépêcher, car ce grand poète sera dans quelques jours parmi nous, et ce, dans le cadre de la 26e édition de la Foire Internationale du livre de Tunis.  Spécialiste et enseignant de la littérature italienne à Chiasso, Alberto Nessi est l’auteur de plusieurs recueils de poèmes, notamment «I Giorni feriali», «Al Margini» (prix Schiller en 1975), «Rasoterra», «Fleurs d’ombre» (prix Lipp en 2003)…et «La couleur de la mauve», un recueil où cet amoureux des belles lettres et passionné d’images a tenté de nouvelles pistes au niveau de la structure et du contenu. Un recueil qui est à l’image de son auteur qui ne s’est pas contenté de la casquette du poète, choisissant de signer plusieurs essais critiques et des écrits en prose où il parle de sa Suisse italienne et de sa chère terre natale Mendrisio (Tessin). «Le pays oublié, un portrait de la Suisse italienne», «Terra Matta» (trois récits du Mendrisio, sa région natale), «Tutti discendono», «Algues noires/ Alghe nere»…des ouvrages qui ont permis à cet écrivain suisse de se démarquer grâce à une écriture lyrique qui fait communiquer en symbiose le passé et le présent.


 


Les voix de l’Italie 


Les spécialistes de la littérature italienne connaissent bien le talent du Pr. Isabella Camera D’Afflitto qui a été derrière la traduction d’un bon nombre de livres de la langue italienne à la langue arabe et vice-versa. Et Mme qui a fait le tour de plusieurs foires arabes du livre dont on cite celle du Caire et d’Alger a choisi cette fois-ci et sur l’invitation de l’Istituto Italiano Di Cultura de débarquer à Tunis pour prendre part au colloque international organisé dans le cadre de la Foire Internationale du livre de Tunis et dont le thème est «De la traduction des mots au dialogue des cultures». Un thème qui touche au fond la spécialité de Isabella Camera D’Afflitto qui enseigne la littérature arabe à l’Université Orientale de Naples. Lors de ce rendez-vous littéraire italien, cette universitaire sera accompagnée de sa collègue Pr. Maria Elena Ines Avino qui partage avec les les mêmes soucis intellectuels sur la traduction et le dialogue des peuples et des civilisations.


 


 I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com