Tunis : Deux ans de prison pour le postier indélicat





Tunis-Le Quotidien


Le tribunal de première instance de Tunis a condamné un agent de la poste à deux ans de prison avec sursis pour avoir utilisé une fausse carte d’identité et retiré une pension de retraite revenant à une veuve.


Les faits de cette affaire ont éclaté suite à une plainte déposée par une veuve qui a déclaré qu’en venant retirer sa pension, les agents lui ont signifié qu’elle a été déjà payée.


Une enquête fut alors ouverte ayant abouti à l’arrestation de l'agent chargé de l’informatique. Ce dernier, en découvrant qu’une somme d’argent manquait à sa caisse, a utilisé une fausse carte d’identité pour retirer la pension en question et combler, ainsi, le trou.


Inculpé de faux et usage de faux, l’agent a été traduit devant le tribunal de première instance de Tunis qui l’a condamné à deux ans de prison avec sursis.


Conjointement, une punition interne de mise à pied de deux mois lui a été infligée. Toujours est-il que le suspect a interjeté appel auprès de la cour compétente estimant qu’il ne peut pas être puni deux fois pour le même délit.


 

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com