XIe journée de la santé de la reproduction : Protéger la santé de la mère et de l’enfant





Tunis-TAP


La XIe journée de la santé de la reproduction (SR) s'est ouverte, hier, à Tunis, en présence d'experts tunisiens et étrangers à l'initiative de l'Association tunisienne de la santé de la reproduction (ATSR) qui fête le 40e anniversaire de sa création.


Présidant l'ouverture des travaux, M. Mondher Zenaidi, ministre de la Santé publique, a mis l'accent sur les divers programmes visant à promouvoir la SR dont, notamment, celui destiné à protéger la santé de la mère et de l'enfant. Résultat: évolution du taux de couverture des grossesses contrôlées à 96 % contre 72 % en 1989.


Durant la même période, le taux des accouchements assistés médicalement est passé de 71,6 % à 94,5 %. Le ministre a salué les efforts déployés par l'association en matière de sensibilisation et d'éducation des catégories vulnérables dans le domaine de la SR.


A noter qu'une coopération effective est établie entre l'association et l'Union nationale des aveugles pour permettre à cette catégorie sociale d'accéder aux services et aux informations nécessaires sur la santé sexuelle et de la reproduction et l'aider à maîtriser les nouvelles technologies de communication et de l'information.


Une expérience unique qui a trouvé un écho favorable auprès des associations tunisiennes et internationales concernées, a noté le ministre. Evoquant les défis auxquels fait face le secteur de la santé en Tunisie, le ministre a appelé à la nécessité de redoubler d'efforts en vue de réduire les taux de mortalité infantile qui demeure en deça des objectifs fixés dans le programme présidentiel "Pour la Tunisie de demain".


Il a souligné, dans ce contexte, l'importance de développer la néonatalogie, rappelant l'objectif de ramener le taux de mortalité infantile à 15 pour mille à l'orée 2009.


M. Zenaidi a par ailleurs souligné la nécessité de relever les défis posés par l'évolution de certaines maladies comme le cancer et les cardiopathies.


Le cancer du col le l'utérus, la ménopause, l'éducation et la contraception de l'adolescente, la cardiopathie et la grossesse sont inscrits à l'ordre du jour de cette manifestation scientifique.


Récipiendaire du prix du Président de la République pour la santé de la reproduction, l'association, membre depuis mai 2001 du conseil économique et social des Nations unies, intervient pour améliorer les conditions de la femme, promouvoir la santé des jeunes en matière de santé de la reproduction et de prévention du SIDA et responsabiliser davantage les hommes en matière de SR.


Elle cible la population rurale et péri-urbaine parmi les femmes, les couples les jeunes et les hommes, le personnel de terrain et le personnel médical et paramédical.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com