LA REVUE DES MARCHES DU 14/04/2008 : Le TUNINDEX rebondit…






Au niveau international


* Le dollar remonte face à l'euro après le G7 Finances…


Le dollar remontait face à l'euro hier sur le marché des changes, alors que le G7 Finances a manifesté à mots couverts vendredi son inquiétude vis-à-vis de la faiblesse du billet vert.


A l’ouverture de la séance, un euro valait 1,5717 dollar, contre 1,5805 dollar vendredi dernier.


La devise européenne baissait face à la monnaie japonaise, à 158,58 yens pour un euro, contre 159,55 vendredi dernier. Le billet vert était quasi stable face au yen, à 100,90 yens pour un dollar, contre 100,93 yens à vendredi soir.


Sans mentionner explicitement le dollar, les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales du Groupe des Sept (G7: Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie et Japon) ont adopté un nouveau langage sur les changes, allant beaucoup plus loin que la répétition traditionnelle de leur engagement en faveur d'un marché des changes équilibré.


Leur communiqué final relève «qu'il y a eu parfois des fluctuations fortes des principales monnaies» depuis leur dernière rencontre en février, et ajoute: « nous sommes préoccupés par leurs possibles implications sur la stabilité économique et financière».


«Nous continuons à surveiller étroitement les marchés des changes et à coopérer de manière appropriée», ont-ils ajouté. Le ministre du Trésor américain Henry Paulson a assuré de son côté avoir redit « l'engagement » de son pays à avoir un « dollar fort ».



L'euro avait établi jeudi un nouveau record face au billet vert, à 1,5913 dollar.


Le communiqué du G7 «semble être un compromis entre Européens et Américains. Alors qu'il montre une certaine inquiétude vis-à-vis de la faiblesse du dollar, il ne laisse pas penser à l'imminence d'une intervention coordonnée pour renforcer le dollar», estime John Kyriakopoulos, analyste à NAB capital.


Pour Kenichi Yumoto, de la Société Générale, le regain du dollar observé hier «n'est qu'un répit de courte durée».


Pour lui, les responsables du G7 sont bien conscients que les problèmes du marché immobilier américain et du marché du crédit demeurent.


«Il ne serait pas naturel que le dollar continue de monter. Sa baisse progressive ne serait de toute façon pas mauvaise pour tout le monde (...) dans la mesure où un dollar faible pourrait (...) aider l'économie américaine à remonter la pente», dit-il.


La livre sterling remontait légèrement face à l'euro, à 79,81 pences pour un euro. Elle avait touché vendredi un plus bas historique à 80,36 pences pour un euro. Face au billet vert, la monnaie britannique était quasiment stable, à 1,9693 dollar pour une livre.


La monnaie suisse était en hausse face à l'euro à 1,5773 franc suisse pour un euro, mais baissait face au billet vert, à 1,0035 franc pour un dollar.


A Tunis: Le volume global de refinancement de -212.4 MTND (à la date du 10/04/2008), indique une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la détente sur les prix. Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5,13 baisses d’un jour à l’autre.


Les avoirs en devises (au 10/04/2008) ont été estimés à 136 jours d’importation, contre 143 jours l’année précédente à la même date.


Au niveau du taux de change du dinar (au 10/04/2008), ce dernier s’est apprécie par rapport au dollar américain, à l’euro et au dirham marocain et il s’est déprécie par rapport au yen japonais.


 


A LA BOURSE DE TUNIS:


La balance des variations a enregistré 


- A l’ouverture de la séance : 15  valeurs à la hausse contre 6 à la baisse.


Au milieu de la séance: 16 haussières, contre 13 valeurs à la  baisse,


A la clôture de la séance: 19 titres à la hausse (dont notamment : TPR, STAR, SOTETEL, ATL, BH, ATTIJARI LEASING, ADWYA et AMEN BANK) contre 12 valeurs à la baisse (dont notamment: SITS, SFBT, SPDIT - SICAF, SOTUVER, et  UIB), de sorte qu’en définitive, le TUNINDEX clôture la séance à 2 911,89 points  (+0.10%)  .


On retiendra de la journée, notamment:


-Une détente sur les taux;


-Une surliquidité des agents qui a amené la BCT à une ponction des liquidités;


-Le marché boursier rebondit.


 


Najla BEN ATTIA


Analyste Senior: PERSPECO.


Laboratoire EURO-MED d’analyses économiques.

 www.perspeco.com


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com