Nationale A : La Saydia et l’Etoile en roue libre






On annonçait la 17e journée tronquée. Les matchs  USC – EST et CSS – COK ont été reportés en raison de la participation à la CACC en Libye des Sangs et Or renforcés par le Clubiste sfaxien Hosny Karamosly et le Kélibien Slim Chékili à titre de prêt. Mais voilà qu’un autre match, ASH – USTS, n’a pas été joué en raison d’une panne du bus des Transporteurs Sfaxiens. Une panne heureuse pour les visiteurs puisqu’ils  avaient demandé officiellement, quelques jours auparavant,  à la FTVB de reporter ce match. La Fédération, n’ayant pas daigné répondre à leur requête dans les délais, a finalement notifié en catastrophe aux Sfaxiens son refus d’accéder à leur demande.


Quittons les coulisses et allons sur les parquets. A Sidi Bou Saïd, d’abord, où l’équipe locale s’est faite  beaucoup de frayeurs avant de venir à bout des Aviateurs de Tunis. Les coéquipiers de Sleimi  ont bien entamé le match en s’adjugeant le premier set avant de se faire coiffer au poteau lors du deuxième. Finalement la Saydia s’est retrouvée pour gagner un match  mais en concédant un set (3-1) qui risque de peser sur le classement. L’absence de Ben Brik et de  Zobolobé ne peuvent expliquer à elles seules la petite forme des Banlieusards.


A Radès, les protégés de Ben Romdhane n’ont peiné qu’en première manche pour venir à bout des Hammam-Lifois méconnaissables. Le reste du match fût une simple formalité pour les  Garci, Abbès et autre Hmem vainqueurs en trois manches.


 

Mondher JEBENIANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com