Mohamed Selliti : «Ce sera plus difficile qu’à Sousse»






Vous avez été blessé face à El Fahs. Avez-vous totalement récupéré pour jouer contre l’ESS ?


Cette blessure fait partie du passé. Elle a juste nécessité un repos de deux jours et j’ai vite repris le travail. Je serai prêt, tout à l’heure, à aider mes coéquipiers face au leader .


 


Justement, ce match vient-il au bon moment pour les Stadistes ?


Tous les matches sont importants mais on peut dire que ce face-à-face tombe bien. Nous sommes qualifiés en coupe, nous occupons la quatrième place et le moral est au beau fixe. Notre adversaire a connu un petit relâchement ces dernières semaines et nous comptons en profiter pleinement. C’est pour cette raison que ce match vient au bon moment même si la victoire se joue avant tout sur le terrain.


 


En voyant jouer le ST, on constate souvent un repli exagéré et peu de soutien aux attaquants. Comment vivez-vous cette situation ?


A chaque entraîneur sa conception de jeu et Robertinho a opté pour une tactique qui sied bien à ses joueurs. Tant que notre manière de jouer nous procure de tels bons résultats, pourquoi penser à la changer. Les attaquants savent qu’ils doivent être très mobiles et qu’ils sont appelés à reculer d’un cran quand il le faut et à accélérer en temps opportun. Globalement, nous nous adaptons bien à cette tactique même s’il y a, parfois, un manque flagrant de soutien aux attaquants.


 


Face à l’Etoile, allez-vous penser à la victoire de l’aller et considérer que vous partez avec un avantage psychologique ?


A chaque match sa propre vérité. Le match de Sousse est venu confirmer que le ST est capable de battre les meilleurs, mais il ne suffit pas de gagner à l’aller pour croire que ce sera aussi facile au retour. L’Etoile, concernée par le titre et appelée à ne pas perdre de points visera également la victoire et possède de solides arguments pour le faire. Nous devons être sur nos gardes, car je m’attends à un match très difficile. Je suis optimiste car notre équipe a appris à bien négocier ses matches, mais nous devons être très performants et réalistes pour pouvoir battre un adversaire aussi fort.


 


A titre personnel, comment abordez-vous ce match contre une ESS qui ne vous a pas bien adopté ?


A l’heure du match, je ne penserai qu’à mes couleurs actuelles et la victoire. Il est vrai que je garde un mauvais souvenir de mon passage à Sousse, mais cela fait partie du jeu et la carrière d’un joueur connaît souvent des hauts et des bas. Au sein de la famille étoilée, je garde aussi des amis, mais une fois sur le terrain, je ne penserai qu’à accomplir ma mission. Il n’y aura ni émotion, ni esprit de revanche. J’aime gagner mes matches et je ne penserai qu’à ça.


 

Propos recueillis par Kamel ZAÏEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com