LIGUE 1 : Statu quo favorable aux leaders





L1 (Matches retard): S.T. - E.S.S. 0 – 1 : L’Etoile à l’arraché


 


Ce fut réellement un match difficile et éprouvant pour les deux équipes. Le leader a attendu les arrêts du jeu pour battre sur le fil un S.T. très accrocheur.


 


Dans un stade de Radès où les supporters de l’Etoile étaient plus nombreux que ceux du S.T., le match a été abordé avec beaucoup de sérieux d’un côté comme de l’autre. Le S.T., désireux de conforter sa quatrième place, voulait également récidiver et surprendre encore une fois le leader qui était venu avec un seul objectif, celui des trois points de la victoire. Le round d’observation n’a pas top duré et on entre dans le vif du sujet après seulement cinq minutes. Du côté stadiste le milieu se souciait beaucoup plus de la couverture mais sur les contres trois joueurs étaient toujours à l’affût (Denisio, Selliti et Jedidi).


En face l’Etoile a évolué en 4-4-2 et Tenbo se tenait juste derrière Chermiti et Ben Dhifallah, les deux fers de lance étoilés.  Après un premier essai de Chermiti qui a raté le cadre, la réplique stadiste a vu Mabrouk obliger Mathlouthi à lâcher un ballon en corner. Selliti tenta sa chance, mais son heading est passé au-dessus (11’). On s’attendait  à voir le match s’enflammer davantage  mais la suite de la première mi-temps a été plutôt décevante surtout du côté de l’E.S.S. appelée à prendre des risques  pour s’assurer la victoire. Sur le terrain, c’est l’entrejeu stadiste qui a été plus entreprenant à l’image de Korbi toujours aussi généreux dans l’effort et l’apport de Zaâlani, Mabrouk et Cherni. Ce n’est  que vers la fin de cette première période que le jeu s’est animé avec un léger réveil des Sahéliens qui ont pu menacer Naouali à deux reprises suite à un tir de Ben Dhifallah (44’) et un essai de Traoui qui a trop appuyé sur son tir (45’).


 


Le réveil étoilé


La reprise va être plus intense surtout que les échos qui parvenaient d’El Menzah n’étaient pas rassurantes. Les Etoilés ont avancé d’un cran, ils ont commencé à prendre le jeu à leur compte. Bertrand Marchand a pour sa part pensé à d’autres alternatives en incorporant Gharbi et Fessi, en optant  franchement pour le 4-3-3, une option très offensive pour débloquer la situation. Tenbo,  très remuant, a commencé par alerter Naouali et Nefkha a raté son contrôle au moment inopportun, alors qu’il était face à la cage.


La sortie de ces deux joueurs a fragilisé quelque peu l’entrejeu étoilé mais la ligne offensive renforcée par Sassi commençait à peser sur la défense stadiste qui a souvent fait preuve d’une remarquable application. Le S.T. a répliqué par Selliti auteur de deux bonnes tentatives (65’ et 67’) mais les gars du Bardo ont dû beaucoup souffrir lors des dix dernières minutes après l’expulsion de l’incorrigible Korbi suite à une intervention gratuite (80’). Les dernières minutes ont vu l’Etoile avancer et presser son adversaire dans sa zone. Cette pression a valu au leader une victoire inespérée grâce à Jmel qui a repris de la tête un corner de Traoui (90’+3).


Ce fut la délivrance dans le camp étoilé mais le S.T. courageux et appliqué a mérité un meilleur sort.


 


Formations


S.T.: Naouali, Zaâlani, Cherni, Toniato, Boulaâbi, Zaïri, Mabrouk, Korbi, Jedidi (Seghaïer), Denisio, Selliti (Khemir).


E.S.S.: Mathlouthi, Berradhia, Meriah, Jmel, Falhi, Narry, Nefkha (Sassi), Traoui, Tenbo (Gharbi), Chermiti (Abdennour), Ben Dhifallah.


 


Kamel ZAIEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com