C.A.B. – C.S.S. 1 – 2 : Les Sfaxiens sur le fil





La victoire a souri à l’équipe la plus audacieuse et la mieux organisée. Bien que la victoire du CSS fut acquise à deux minutes de la fin, les Sfaxiens auraient pu tuer la partie dès la 1re période.


Dès le début de la rencontre, les visiteurs parviennent à ouvrir le score dès la 2e minute par Opoko suite à un corner cadeau du gardien bizertin Béjaoui. La pression du CSS s’accentue et coup sur coup Soumah Naby (4’) et Kadri à la 6’ ont faillit doubler la marque suite à des tirs de loin .


La 1e réaction  du CAB se situe à la 7’ quand suite à un corner botté par H. Baghouli,  la tête de Bouzgarrou est renvoyée sur la ligne par Rouid.


Les locaux avancent d’un cran et parviennent à rétablir l’équilibre (23’) par Bouzgarrou d'une belle tête  plongeante suite à une ouverture de Camara.


Après ce but, le jeu se stabilise au milieu de terrain avec des jolis mouvements de part et d’autre sans danger pour les deux gardiens.


En seconde période, le CSS pend un léger ascendant sur le CAB avec des joueurs plus volontaires.


Le gardien du CAB Béjaoui s’est illustré par deux fois sur des tirs de Bouzizi (61’) et Kadri (76’). La seule réaction notable des Bizertins se situe à la 58’ lorsque le tir de Baghouli est dévié en corner.


Alors que l’on se dirigeait vers une partie nulle, les Sfaxiens  amorcent une attaque par Soumah Naby sur la gauche. Il efface deux défenseurs et transmet à Hammami qui double la marque d'un tir à ras-de-terre.


Pour le CAB, cette 6e défaite à domicile laissera des séquelles sur la suite de la compétition.


 


L. OUAKAD


 


Formations


C.A.B. : Béjaoui, Ndaye, Jennaoui (Hosni), Bouazizi, Rouatbi, Gountassi, A. Baghouli, H. Baghouli (Trabelsi), Camara, Bouzgarrou, Kridène.


C.S.S. :  Saïdi, Mechergui, Rania, A. Ben Amor, Bejaoui, Soumah Naby, Jabeur (Gharbi), Kadri (Harrari), Opoko, Kouassy, Bouzizi.


 


_____________________________


 


* Leurs impressions


 


* Ben Yahia


«Avant cette rencontre les deux équipes se sont mises dans une situation difficile après la trêve. Une défaite du CAB ou du CSS aura des répercussions sur chaque formation.  On a su gérer la rencontre jusqu’à la fin de la  partie. Notre jeu fut très discipliné».


 


* Ben Belgacem


«C’est une défaite cruelle, j’en assume toute la responsabilité.  Si  mon départ peut aider le CAB alors je partirais».


 


L. OUAKAD




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com