Négociations sociales : Le blocage perdure dans le secteur privé





Le 7e round des négociations qui devrait s’achever fin juin n’a pas encore démarré en raison de divergences profondes entre les syndicats et le patronat sur certains points d’ordre réglementaire.


 


Tunis — Le Quotidien


Le groupement du secteur privé relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) persiste et signe. Tout en réaffirmant son attachement au dialogue social comme étant le meilleur mécanisme pour la préservation de la paix sociale, ce groupement s’attache également à boycotter les négociations sociales en l’absence d’un accord sur certains points d’ordre réglementaire qu’il juge «nécessaires pour des négociations sérieuses».


Ces points concernent notamment le respect du droit syndical à travers l’octroi de locaux aux syndicats de base au niveau des entreprises et la révision de la législation sociale relative aux modes de recrutement.


Sur ce dernier point, les représentants des patrons souhaitent une plus grande flexibilité de l’emploi par le biais de la révision à la hausse du nombre d’années requises pour la titularisation et le recours à de nouveaux types de contrats de travail. Ces propositions des patrons ont été catégoriquement rejetées par les représentants des salariés qui s’attachent notamment à l’adéquation entre la convention numéro 135 de l’ONU relative à la protection du responsable syndical et à la lutte contre toutes les formes de trafic de la main-d’œuvre.


 


Décrispation dans le secteur public


La situation est beaucoup moins tendue dans le secteur public. L’intérêt des syndicats se porte notamment sur des augmentations salariales à même de limiter la détérioration du pouvoir d’achat des salariés, la titularisation des contractuels et le rejet des contrats d’insertion dans la vie professionnelle (CIVP) comme mode de recrutement.


Selon les données de la centrale syndicale, les salariés sont de plus en plus exposés à une pression fiscale de 20,1% en plus de la flambée des prix de plusieurs produits et services vitaux comme les hydrocarbures, les céréales, l’électricité.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com