E.S.T. : Quand le canevas se délabre






Sereine à l’entame du match face à l’ASM, l’EST a perdu le Nord dans les dernières minutes. Déconcentration et  énervement lui ont coûté les points de la victoire et d’autres choses encore.


 


Pourtant, les Espérantistes étaient avertis. Il fallait oublier le derby victorieux du 9 avril, se préparer à une réaction fulgurante d’un ASM, blessé et revigoré par l’arrivée à la barre d’un nouvel entraîneur, Mahjoub, et composer avec une pelouse encore et toujours en mauvais état.


Mais apparemment, malgré les consignes données par le staff technique, les joueurs  ont perdu progressivement leurs repères, «aidés» en cela par un arbitrage approximatif de Slim Jedidi qui a «réussi» à lui seul à mécontenter les deux équipes, joueurs et responsables mais aussi les deux galeries, même si rien ne justifie la violence?


Les Sang et Or lui reprochent un arbitrage partial en les privant de deux penalties, les Marsois ont critiqué sa passivité dans les actions chaudes! En fin de compte, les Banlieusards, grâce à leur cran et leur rage de vaincre, ont obtenu un succès salvateur, les Tunisois ont perdu trois points précieux dans leur course à la seconde place, une partie de leur sérénité et certainement leur public pour leurs prochains rendez-vous.


En somme l’Espérance a payé cher l’euphorie qui a suivi la qualification en Coupe de Tunisie et la déconcentration en fin de match.


En perdant au Chtioui, l’EST a vu sa série de sept succès d’affilée lors de la phase retour s’arrêter net. Elle doit repartir de bon pied dès dimanche face à l’USM à El Menzah. Un match qu’elle va aborder sans Walid Yaken, Moïne Chaâbani et Hichem Aboucherouane qui ont écopé leur troisième avertissement suspensif avant-hier.


C’est dire qu’en football, rien n’est jamais acquis d’une manière définitive. Il faut toujours se remettre en question, essayer de s’adapter aux situations les plus inattendues. Et mercredi, les hommes de Zouaoui ont eu du mal à s’adapter aux conditions de la rencontre.


Il appartient donc aux responsables du club sang et or de panser les blessures, surtout mentales avec les deux prochaines sorties face à l’USM et devant le... CA.


 

Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com