Prévention routière : Les motocyclistes dans le collimateur !





Avec un parc comptant plus de 1 million d’unités, les motocycles causent de plus en plus d’accidents mortels sur nos routes. En 2006, ils ont été à l’origine de 25% des accidents mortels enregistrés sur nos routes, causant plus de 272 morts. Pour épargner le maximum de vies, l’Observatoire national de la circulation a lancé une campagne de sensibilisation destinée à responsabiliser les conducteurs de ces petits engins…


 


Tunis-Le Quotidien


Circuler en deux-roues est certes une excellente façon pour contourner les embouteillages et se faufiler aisément entre les voitures. Cet atout, qui incite beaucoup de gens à se payer un cyclomoteur, risque toutefois de rendre les motocyclistes moins prudents. Le deux-roues est en effet le véhicule qui expose le plus au risque d'accident grave. De nombreuses études menées à travers le monde ont en effet montré que le taux de tués et de blessés graves est 6 fois plus important pour les motocyclistes que pour les conducteurs de voitures. Rapporté au nombre de kilomètres parcourus, ce taux se multiplie par 20.


Pour la Tunisie, qui reste malgré tous les programmes de sensibilisation un mauvais élève en matière de sécurité routière, les conducteurs de deux-roues sont loin de donner l’exemple en ce qui concerne le respect du code de la route.


Alors que les chiffres de 2007 restent toujours inconnus, le bilan de 2006 des accidents de circulation fait ressortir que les cyclomoteurs sont à l’origine de 25% des accidents mortels enregistrés sur nos routes. En terme de victimes, et toujours en 2006, les deux roues ont causé 17% de tués. Pourtant les motocycles peuvent réduire le risque des accidents graves en circulant plus prudemment et surtout en portant les équipements adaptés.


La campagne lancée par l’Observatoire national de la circulation (unité de l’information, de la formation, de la documentation et des études sur la sécurité routière) en ce mois d’avril est une action qui tente, encore une fois, de pousser les conducteurs de deux-roues à être plus vigilants lorsqu’ils sont sur la route. En ciblant la population des motocyclistes, dont on estime le nombre à près de 1 million, en plus des automobilistes, l’Observatoire multiplie des actions (spots de sensibilisation diffusés à la télévision et à la radio, des communiqués de presse, des affiches…) destinées à sensibiliser ce type de conducteurs à adopter certains réflexes de sécurité.


Parmi les axes sur lesquels s’articule la sensibilisation, l’Observatoire insiste sur l’importance du port des équipements adaptés. D'abord, le casque qui doit être d’une taille convenable (on ne doit pas pouvoir glisser son pouce entre le front et la doublure et ne pas comprimer la tête). Les spécialistes considèrent que le casque est un équipement indispensable pour un conducteur de deux-roues. Car, en cas d’accident, il permet d'éviter les blessures et de réduire leur gravité dans 72 % des cas. Porter les vêtements adaptés est également important pour circuler en cyclomoteur en toute sécurité. Ces vêtements se composent de gants qui permettent de conserver le confort et l’habileté nécessaire pour maîtriser l'engin, de blousons qui doivent être suffisamment résistants afin d’éviter les plaies et les brûlures graves, et des chaussures résistantes qui permettent de réduire le risque d'entorse ou de fracture de la cheville.


 


Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com