Un nouveau sens au patriotisme !






La Tunisie a beau être profondément convaincue que seul le dialogue des civilisations est la solution aux grandes crises qui perdurent en ce début du XXIe siècle et le prêcher sans relâche à toutes les occasions, les temps sont malheureusement au ‘’Clash’’ promu de toutes leurs forces par les adeptes machiavéliques. Et, pour nous, c’est naturellement comme un effet papillon. Rappelez-vous ; un battement d’ailes de papillon à Washington peut entrainer un ouragan à Bagdad. Les mathématiciens appellent cela : la dépendance sensitive des conditions initiales !


Le résultat ? Un monde en crise où les extrémismes de tous bords poussent comme des champignons, sur fond d’explosion des matières premières qui mettent à mal les économies les plus fragiles aussi bien que les plus développées.


En Tunisie, nous en sommes là aujourd’hui. Nous voyons les menaces qui pèsent sur tout ce que nous avons mis tellement de temps et d’efforts à construire. Car, après ces deux dernières décennies, notre pays jouit désormais des attributs de la sécurité et de la stabilité et avance à une cadence rapide dans son processus de développement intégral. C’est précieux et nous devons tous le défendre de toutes nos forces et de toute notre vigilance.


En vérité, c’est du pur patriotisme que de se ranger tous derrière le Président Ben Ali dans la ligne de défense de nos acquis nationaux. Faut-il rappeler que le Chef de l’Etat a pris l’engagement d’assurer les conditions de quiétude et de stabilité dans notre pays, afin de permettre à chaque Tunisienne et à chaque Tunisien de se consacrer au travail et à la production, dans le cadre de la sécurité et de la tranquillité ? Faut-il également rappeler que la sécurité est sans conteste l’un des piliers fondamentaux de l’œuvre de développement intégral durable sans lequel aucune société humaine ne peut assurer la prospérité économique et le progrès social.


En défendant notre pays à ses côtés, c’est notre avenir, nos emplois, notre dignité que nous défendons. Nous défendons par la même occasion la préservation de la primauté de la loi, l’intérêt général et ce climat propice à la réalisation de nos programmes de développement sans lesquels la Tunisie ne serait pas le havre de paix et de stabilité et le pôle de développement et d’investissement qu’elle est aujourd’hui.


C’est cela le nouveau sens que nous devons désormais donner au patriotisme, la dernière ligne de défense contre les ennemis de notre prospérité et de notre cohésion, de quelque bord qu’ils se définissent.



Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com