Mois du patrimoine : Des activités culturelles et scientifiques à profusion






Décentralisation culturelle oblige, le coup d’envoi de la dix-septième édition du Mois du Patrimoine a eu lieu vendredi à Gabès.  Mais dans de nombreuses localités du pays, plusieurs manifestations  culturelles destinées aux jeunes et moins jeunes ont été programmées à travers les différents espaces du Grand Tunis et de l’intérieur du pays.


 


En collaboration avec l’Institut national du patrimoine et l’Agence de mise en valeur du patrimoine et du développement du patrimoine, le ministère a élaboré un programme alléchant qui sera exécuté à travers toutes les régions du pays pendant tout le mois du patrimoine. D’ores et déjà, les différents responsables culturels ont voulu faire de cette manifestation qui a pour thème  «Jeunesse et Patrimoine» une occasion renouvelée visant à  consolider les liens entre les jeunes et le patrimoine et identifier, à cet effet, des propositions renforçant le rôle des jeunes dans le processus du développement durable. Ainsi, les différentes instances culturelles de chacune des régions du pays ont élaboré un menu qui comporte des expositions, des colloques, des conférences et des visites sur des sites archéologiques. C’est d’ailleurs dans cette perspective que  le gouvernorat de Tunis a programmé, de son côté, plusieurs manifestations. Un colloque sur "la relation jeunes-patrimoine" aura lieu à la Maison des associations estudiantines de Soulaymania.  Une conférence sur "les jeunes et l'identité" est programmée à la Maison de la culture Ibn Rachiq de Tunis ainsi qu’un concours destiné aux jeunes et  portant sur l'interprétation des chansons du patrimoine au Théâtre Municipal de Tunis. Dans le cadre de ces mêmes activités du mois du Patrimoine, un autre colloque international sur le thème de l’amour dans la poésie populaire en plus d’un atelier sont  prévus aussi le 3 mai à la municipalité de Hammam-Chatt.


A Ben Arous, un festival maghrébin du patrimoine est inscrit au menu du Mois du patrimoine à la Maison maghrébine des jeunes de Radès. Cette rencontre maghrébine comporte des ateliers de calligraphie arabe, des arts plastiques, une exposition d'artisanat et une soirée maghrébine de musique et de poésie. Quant à la Direction régionale de l'éducation et de la formation relevant du même gouvernorat, elle a  programmé une compétition cinématographique sur le thème "le patrimoine aux yeux des jeunes". La ville de l’Ariana sera, à son tour, au cœur de l’événement. En effet, la médiathèque de l'Ariana célèbre cette édition en accueillant la première rencontre euro-méditerranéenne des jeux du patrimoine qui a démarré hier et qui se poursuit jusqu’au 26 avril. Pour sa part, la Délégation régionale de la culture et de la sauvegarde du patrimoine relevant du gouvernorat de la Manouba  a au menu plusieurs activités culturelles dont un concours destiné aux jeunes artisans  à la Maison de l'artisanat à Den-Den. Dans les régions de l’intérieur du pays, les différentes délégations culturelles et associations de promotion du patrimoine ont conjugué leurs efforts pour proposer plusieurs manifestations. Parmi celles-ci, on cite notamment une exposition sur les créations artisanales qui s’étalera sur tout le mois du patrimoine à la maison de la culture de Zaghouan ainsi qu’une exposition des métiers de la ferronnerie traditionnelle, au Complexe culturel de Nabeul. Une autre exposition sur les créations artisanales réalisées par des jeunes est aussi programmée  à l'institut supérieur des arts et métiers de Sfax. Plusieurs conférences et tribunes de dialogue sont prévues sur la relation entre les jeunes et le patrimoine. Une conférence sur "le patrimoine régional entre l'enracinement et la dispersion auprès des jeunes" à la Maison de la culture à Kébili et une tribune de dialogue sur « le rôle des jeunes dans la sauvegarde du patrimoine » ainsi qu’une soirée de la poésie populaire et une exposition des créations des jeunes dans le domaine de l'artisanat auront lieu aussi au complexe culturel de Tataouine tout au long de ce mois.


Sur un autre plan, l’animation  reviendra au Nord-Ouest avec plusieurs manifestations culturelles consacrées au patrimoine musical populaire dont une conférence sur "la chanson des jeunes et le patrimoine du chant tunisien" prévue le 3 mai, à la Basilique du Kef et une autre conférence sur "les arts populaires aux yeux des jeunes" à la Maison de la culture de Tabarka relevant du gouvernorat de Jendouba, le 25 avril. La poésie effectuera son retour dans les maisons de la culture et les clubs de littérature dans le  gouvernorat de Mahdia. Les férus de l’art auront  droit   aussi à un atelier sur les arts plastiques au Complexe culturel de Monastir. La première session des journées du conte populaire est programmée  à la maison de la culture de Msaken dans le gouvernorat de Sousse. Quant à la ville de Kairouan, elle abritera, de son côté, le festival du court-métrage. De nombreuses associations  seront aussi de la fête tout au long de ce mois du patrimoine en proposant des conférences, des tables rondes et des expositions.


 

Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com