Le marché boursier se replie…





Au niveau international
* Le pétrole stable au plus haut…
Le pétrole est stable hier au-dessous de 117 dollars le baril, soutenu par des craintes quant à la production de brut nigérian et par un nouveau refus de l'OPEP d'augmenter sa production.
Le matin, le contrat mai sur le brut léger américain gagnait deux cents, soit 0,02, à 116,71 dollars le baril et le Brent prenait cinq cents (0,04) à 113,97 dollars.
La veille, le brut texan avait atteint son plus haut record historique à 117,05 dollars le baril.
Dimanche, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole a fait savoir par son président qu'elle ne voyait aucune raison d'accroître le niveau de la production.
Selon Chakib Khalil, par ailleurs ministre algérien de l'Energie et des Mines, une augmentation des extractions n'aurait aucune incidence sur le niveau des prix.
Le prix du baril souffre par ailleurs du sabotage d'un oléoduc nigérian géré par Royal Dutch Petroleum par des rebelles qui ont promis de s'en prendre à d'autres installations.
Les responsables de la compagnie pétrolière ont confirmé que la production avait dû être réduite.
Enfin, la grève qui bloquait le port de Marseille a été suspendue dimanche, mais la CGT annonce un nouveau mouvement de 24 heures à partir de mercredi.
Cette grève, qui avait commencé jeudi, a bloqué l'approvisionnement du plus gros terminal pétrolier français, Fos Lavera, laissant à quai une vingtaine de bateau.
Fos Lavera alimente en pétrole huit raffineries du sud de la France, d'une capacité totale de 800.000 barils par jour.
* L'euro remonte face au dollar …
L'euro se raffermissait face au dollar hier dans les échanges asiatiques, après avoir subi des prises de bénéfices vendredi et l'approche de la publication de résultats trimestriels et d'indicateurs économiques.
A l’ouverture de la séance, un euro valait 1,5830 dollar, contre 1,5814 dollar vendredi.
La devise européenne montait face au yen, à 164,33 yens pour un euro, contre 163,96 yens vendredi.
Le billet vert gagnait aussi un peu de terrain face à la monnaie nippone, à 103,81 yens pour un dollar, contre 103,66 yens vendredi soir.
* Dans l'attente de résultats et d'indicateurs…
Cette semaine, les cambistes surveilleront les chiffres de l'immobilier aux Etats-Unis (mardi), et ceux des indices PMI en zone euro et les minutes de la Banque d'Angleterre, qui a baissé ses taux début avril (mercredi).
Par ailleurs, Bank of America, Credit Suisse, Texas Instrument, Microsoft et AT&T, notamment, doivent annoncer leurs résultats.
Ces échéances pèsent sur le dollar, qui était remonté face à l'euro vendredi, ce dernier subissant des prises de bénéfices.
Le billet vert avait aussi profité d'un regain d'optimisme sur les places boursières, malgré l'annonce par la banque américaine Citigroup de lourdes pertes trimestrielles, toutefois réduites de presque de moitié par rapport à celles enregistrées fin 2007.
«Le dollar a été stimulé par le sentiment croissant que le pire de la crise des crédits est passé et qu'en conséquence, la Réserve fédérale n'aura pas besoin de continuer à baisser ses taux de manière agressive », a noté un analyste de NAB Capital.
La livre britannique était stable face à l'euro, à 79,13 pences pour un euro, comme face au billet vert, à 2,0004 dollar pour une livre.
Le franc suisse n'évoluait pas beaucoup face à la monnaie unique européenne, à 1,6099 franc suisse pour un euro, mais avançait face au dollar, à 1,0170 franc suisse pour un dollar.
A Tunis: Le volume global de refinancement de -464.4 MTND (à la date du 17/04/2008), avec une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la détente sur les prix. Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5,13.
Les avoirs en devises (au 17/04/2008) ont été estimés à 136 jours d’importation, contre 147 jours l’année précédente à la même date.
Au niveau du taux de change du Dinar (au 17/04/2008), ce dernier s’est apprécié par rapport aux dollar américain, au yen Japonais et il s’est déprécié par rapport à l’euro et au dirham marocain.


A LA BOURSE DE TUNIS:
La balance des variations a enregistré 
- A l’ouverture de la séance : 14  valeurs à la hausse contre 14 à la baisse.
- Au milieu de la séance: 11 haussières, contre 20 valeurs à la  baisse,
- A la clôture de la séance: 15 titres à la hausse (dont notamment : TPR, TUNINVEST-SICAR, SOTUVER, MONOPRIX, MAGASIN GENERAL, CIL et ATB) contre 18 valeurs à la baisse (dont notamment: ATTIJARI BANK, ELECTROSTAR, ESSOUKNA, ASSAD, KARTHAGO AIRLINES et SIPHAT), de sorte qu’en définitive, le TUNINDEX clôture la séance à 2 966,50 points  (-0,38%).
On retiendra de la journée, notamment:
- Une détente des taux;
- Une surliquidité des agents qui a amené la BCT à une ponction des liquidités;
- Un marché boursier qui se replie sur un fond de prises de bénéfices.
Najla BEN ATTIA
Analyste Senior: PERSPECO.
Laboratoire EURO-MED d’analyses économiques.
 www.perspeco.com




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com