Ambiance : Sousse rit, mais est finalement déçue !





A grand événement, grande liesse. La perle du Sahel s’est parée de ses plus beaux atours à l’occasion du sommet de la saison opposant Etoilés et Clubistes de Bab Jedid.


 


Toute la semaine déjà, il n’y avait de place dans tous les commentaires que pour cette confrontation, décisive, selon certains, pour l’octroi du titre. Plus encore à partir de jeudi, au lendemain donc des deux succès glanés respectivement aux dépens du ST et de l’OB, par les deux antagonistes.


Vendredi, ce fut la ruée vers les guichets pour l’obtention d’un sésame permettant l’accès au stade olympique de Sousse. L’engouement était tel, que samedi aux environs de dix heures, il n’y avait plus le moindre billet à se mettre sous la dent. On jouera donc à guichets fermés.


Arriva, enfin, dimanche, l’heure de vérité approchait inexorablement, d’où une effervescence allant crescendo au fil des minutes. Tout le monde y était impliqué, jeunes et moins jeunes, femmes et enfants, la fièvre montait graduellement !


Des petites ruelles jusqu’à la route menant vers le stade, en passant par les autres artères, toutes étaient parées des couleurs étoilées. C’était la liesse dès les premières heures.


C’est à partir de 10h00 que les supporters clubistes ont commencé à affluer vers la perle du Sahel. Mais le service d’ordre, imposant, veillait au grain. Tout est bien qui finit bien, finalement...


 


M.A.


___________________


 


Flash…Balles


 


 


Complet


Le stade olympique de Sousse s’est avéré encore une fois trop exigu pour contenir la masse de supporters des deux camps.


Deux heures d’ailleurs avant le coup de sifflet initial, les gradins étaient pratiquement archi-combles !


 


Echauffement


Après une première visite, plus d’une heure avant le coup d’envoi, le trio arbitral espagnol est revenu sur la pelouse à 15h25, cette fois pour effectuer l’indispensable séance d’échauffement.


 


«Dakhla»


Comme toujours à l’occasion de ce genre d’événement, les deux galeries ont rivalisé d’ingéniosité pour préparer une «Dakhla».


 


Première


Pour une fois, et contrairement à ses habitudes, Karim Chammari, le préparateur physique clubiste, a tenu à poser aux côtés de la formation. Peut-être a-t-il admiré la nouvelle tenue.


 


Intrus


On n’en parlera jamais assez. La tribune de presse a été prise d’assaut par bon nombre d’intrus, dont plusieurs enfants !


Médias


 


L’importance de l’enjeu a attiré comme d’habitude les médias de tout bord. On a ainsi remarqué la présence des correspondants de plusieurs chaînes étrangères, dont notamment «Al Jazeera Sport», «Al Koweït Sport», «Addaouri wal Kass» et autres «Al Horra».


 


L.N.F.P.


S’il est vrai que la Ligue nationale du football professionnel (LNFP) était représentée par quatre membres, dont notamment Ridha Daalouche, débordant d’activité comme toujours, le Bureau fédéral n’était, lui, représenté à ce sommet que par Mounira Elloumi Ben Fadhloun. Comme quoi, on n’est pas clubiste pour rien.


 


Présence


Le président de l’ESHS, Hédi Lahouar, présent dans la tribune d’honneur, était très sollicité et non moins félicité à la suite de l’accession de son club parmi l’élite.


 


Organisation


Un service d’ordre impressionnant a été déployé pour garantir le déroulement normal de la rencontre. D’ailleurs, le public clubiste n’a été «libéré» que longtemps après le coup de sifflet final, à 18h40 pour être précis...


 


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com