O.B. – C.A.B. (1 – 0) : Précieux trois points





Pour les supporters béjaois, bien que peu nombreux, la rencontre fut pleine de suspense proche d’un film d’Alfred Hitchcock. Mais au coup de sifflet final, ce fut une victoire sur le fil du rasoir pour l’O.B. mais avec trois points précieux.


 


Le début de la rencontre n’a pas atteint les sommets surtout sur le plan football car le jeu fut décousu et les joueurs des deux formations furent sans aucune inspiration. Il est vrai, le résultat était important, et la peur de perdre pesait lourdement sur les jambes des joueurs.


Les dix premières minutes furent monotones et le jeu était quelconque. L’attaque béjaoise composée comme à l’accoutumée de trois joueurs de talent, Seïko, Soltani , Olivier,  cherchait la faille au sein d’une défense cabiste bien en place et bien regroupée autour de Béjaoui.


Les quelques actions qui méritaient d’être notées furent celles de Soltani qui n’a pu ajuster son tir qui frôla le poteau droit de Béjaoui. Ensuite, un joli tir croisé du pied  gauche de Issa Sanogo que le keeper cabiste dévia in extremis en corner.


Pour le CAB, les incursions de Camara, Bouzgarrou et Kridène furent sans danger. La seule vraie action pour les visiteurs fut le tir cadré de Gantassi à la (28’) que Laâmouri  mit en corner.


A l’entame du second  half, l’entrée de Fathalli dans les rangs des Cigognes changea la donne. Fathalli donna  en effet le tournis à la défense cabiste et le but chauffait. Mais contre toute attente, une bonne relance de la défense cabiste mit Kridène seul face à Lâamouri, Hammami revint à la rescousse et chargea irrégulièrement l’attaquant cabiste. Ce fut le penalty que Bouzgarrou se chargea de l’exécution  et Laâmouri d’un joli plongeon sur le côté gauche, sauva sa cage.


Et alors qu’on s’acheminait vers la fin de la rencontre, Fathalli fut fauché en pleine surface. Le penalty était indiscutable. Seïko le transforma magistralement et libèra tout le stade. Un grand «ouf» de soulagement accompagna le coup de sifflet final de M. Aguir. Une victoire fort précieuse pour les Cigognes.


 

YOUSSEF


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com