Gaza : L’Autorité palestinienne juge «très proche» le cessez-le-feu





Le Quotidien-Agences


Le ministre des Affaires étrangères et porte-parole de l'Autorité palestinienne Riyad al-Malki a estimé hier  "très proche l'annonce d'un cessez-le-feu ou d'une trêve à Gaza" avec Israël.


"Je crois que nous sommes très proches d'annoncer un cessez-le-feu ou une trêve à Gaza", a déclaré  Al-Malki lors d'un forum mercredi à Madrid, à la veille d'une rencontre entre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le président américain George W. Bush à Washington.


Une trêve "permettra de lever le blocus, d'ouvrir la zone frontalière et d'en finir avec les incursions israéliennes et les tirs de roquettes du Hamas dans le sud d'Israël" a ajouté Al-Malki, soulignant l'importance du rôle de l'Egypte auprès du Hamas pour parvenir à ce cessez-le-feu.


Depuis que le mouvement islamiste Hamas s'est emparé de la bande de Gaza par la force en juin 2007, l'Etat hébreu y impose un blocus et a fermé tous les terminaux routiers.


Le principe d'une trêve avait été accepté le 14 avril par Israël, au terme d'une rencontre entre le Premier ministre de l'Etat hébreu Ehud Olmert et Mahmoud Abbas, à condition que celle-ci se fasse à travers une médiation égyptienne.


Le Hamas avait rejeté le 27 mars une première proposition égyptienne de cessez-le-feu avec Israel concernant la Bande de Gaza et affirmé que la trêve devait aussi s'appliquer à la Cisjordanie.


__________________


 


Le Hamas pose ses conditions


 


Le Quotidien-Agences


Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a conditionné hier une trêve avec Israel à l'arrêt des opérations militaires israéliennes à Gaza et en Cisjordanie.


"L'accalmie (trêve), si elle est acceptée par l'occupation israélienne, doit être réciproque, simultanée et globale, à Gaza et en Cisjordanie", a affirmé Haniyeh, dont le cabinet n'est pas reconnu par la communauté internationale, à l'occasion de l'inauguration d'un hôpital pour enfants à Gaza.


"Les mécanismes d'applications de la trêve dépendent de l'arrêt de l'agression, de la levée du siège, et de l'ouverture des points de passage (de Gaza)", a ajouté ce dirigeant du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007.


Ismaïl Haniyeh a précisé qu'une délégation du Hamas se rendrait dans la journée au Caire pour transmettre sa position concernant la trêve aux médiateurs égyptiens. "La balle sera dans le camp israélien", a-t-il ajouté.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com