Tunis, capitale du… Capital Investissement !





Comment se déployer pour concrétiser l’ambition du Président Ben Ali de transformer la Tunisie en Centre régional d’affaires et de services ? C’est simple ; tout voir, tout attirer à soi et savoir en parler ensuite, comme le dit Thomas Merton. En d’autres termes :


- aller vers les autres


- faire venir les autres chez nous


- informer sur nos atouts.


Et c’est ce que vient de faire le 2e Forum EuroMed du capital investissement qui se tient actuellement à Tunis et qui est organisé par notre confrère ‘‘L’Economiste Maghrébin’’ en duo avec l’Association ‘‘Euromed Capital Forum’’ et en partenariat avec les associations professionnelles du Capital Investissement de la région, la Banque Européenne d’Investissement/FEMIP, le Réseau ANIMA et l’Ecole de Management Euromed Marseille. Voici donc Tunis devenue, pour quelques jours, la capitale du… Capital Investissement !


Digne des plus grandes rencontres internationales, ce Forum est le type-même des événements de haut niveau que la Tunisie doit organiser en permanence pour gagner ses galons de Centre régional de congrès pour pouvoir prétendre devenir un Centre d’affaires et de services. Et là, tout compte : l’accueil des participants, l’aspect des aéroports où ils atterrissent, la qualité des routes qu’ils doivent emprunter, l’atmosphère de l’hôtel où ils se trouvent… jusqu’à la stabilité socio-politique de tout le pays, la teneur de nos équilibres macro-économiques et notre réputation au sein de la Communauté internationale.


Cela s’appelle un ‘‘environnement d’affaires’’ et c’est à quoi le Président ben Ali s’est attelé depuis deux décennies. Et c’est une réussite quand on entend les témoignages des personnalités qui prennent part au Forum. M. Dominique Nouvellet, président d’EuroMed Capital Forum, a tenu à souligner la chaleur et la qualité de l’accueil aussi bien que le très haut niveau de participation : 525 participants venant de 25 pays (dont 115 orateurs de 18 nationalités différentes). Quant à Son Excellence M. Serge Degallaix, ambassadeur de France en Tunisie, il a souligné que la Tunisie avait un rôle régional important à jouer, qu’elle était apte à devenir une place financière régionale et qu’il s’agissait d’un partenaire de premier plan dans la perspective de la création de l’Union pour la Méditerranée. Sujet qu’il assure être parmi les éléments du débat entre le Président Ben Ali et le Président Sarkozy dont la visite d’Etat en Tunisie est prévue dans trois jours.


C’est par ces nuances et par la maîtrise progressive d’un nombre infini de détails que la Tunisie peut prétendre jouer un rôle d’envergure en Méditerranée et caresser légitimement l’ambition de devenir une plate-forme régionale d’affaires et de services.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com