Indice des prix à la consommation : Croissance de 5,8% au cours du premier trimestre de 2008





Tunis — Le Quotidien


L’indice des prix à la consommation en Tunisie a enregistré une croissance de 5,8% au cours du premier trimestre de 2008 par rapport à la même période de 2007, selon des chiffres publiés récemment par l’Institut National de la Statistique (INS).


La hausse des prix à la consommation a notamment concerné les produits alimentaires (+8,7%). Parmi les produits qui ont connu les plus importants taux d’augmentation figurent les céréales, le sucre, le café, le lait et les épices.


La croissance de l’indice des prix s’explique également par l’augmentation des prix du transport (5,6%), le logement (4,6%), les loisirs (4%), l’hygiène (3,6%) et bien évidemment le carburant. Selon le rapport, l’INS a attribué la croissance de l’indice des prix à la flambée des cours des hydrocarbures et des céréales sur le marché international.


Cette flambée a coïncidé, selon la même source, avec la montée en flèche des importations tunisiennes de carburant et des céréales.


La production locale de céréales ne couvre que 47% des besoins du pays alors que celle des hydrocarbures couvre à peine 40% des quantités consommées chaque année.


L’augmentation des exportations des matières premières est essentiellement due, selon les experts, à la croissance démographique et à l’amélioration du niveau de vie des Tunisiens.


 


Mesures


Le gouvernement tunisien avait décidé début mars d’augmenter les prix des carburants de 4,16% pour tenter de résorber le creusement du déficit budgétaire engendré par le niveau record des prix du pétrole sur le marché international.


Une augmentation d’un dollar du prix du baril du pétrole se traduit en effet par une augmentation de 35 millions de dinars des subventions étatiques consacrées à la compensation des hydrocarbures selon le ministère des Finances.


Les autorités ont également lancé récemment un programme d’économie d’énergie touchant tous les secteurs d’activité économique pour réduire la consommation de 20% d’ici 2011.


Ce programme, le deuxième du genre depuis 2005, vise à économiser deux millions de tonnes équivalent pétrole. Il prévoit d’augmenter jusqu’à 4% contre moins de 1% actuellement la part des énergies renouvelables de renforcer le raccordement des foyers et des entreprises au réseau du gaz naturel (47,2% et des ressources d’énergie primaire en Tunisie) et de subordonner la réalisation des projets dont la consommation d’énergie dépasse 7000 tonnes équivalent pétrole à des autorisations préalables.


En ce qui concerne les céréales, le gouvernement a pris récemment une batterie de mesures visant à alléger la facture des importations. Il s’agit notamment de l’octroi d’une prime d’investissement et de crédits bancaires aux céréaliculteurs afin d’augmenter les surfaces emblavées et la révision à la hausse des prix à la production des différents types de céréales.


 


W.K. 




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com