Basket S.N. – E.S.S. : Y aura-t-il une rébellion sahélienne ?





* Super play off (Demi-finale retour) - Salle de Nabeul (17h00) - Arb: Ksantini - Beltaïfa -Ghémissou - Direct TV T21


 


Les jeux sont-ils faits et les dés totalement jetés dans cette demi-finale en faveur, bien entendu, des Potiers ? A priori, tout porte à le croire. Sauf si les Sahéliens se résolvent enfin, à sonner leur rébellion.


 


Si l’on se réfère aux dernières confrontations entre les deux équipes, notamment la manche aller de ce super play off, ainsi que le match de Coupe, tous deux disputés, de surcroît, à Sousse, il ne doit pas y avoir photo entre les Sahéliens et les Potiers. Ces derniers ont, en effet, outrageusement dominé leurs rivaux, s’autorisant à engranger des écarts substantiels. Mais franchement, ce serait faire entorse à la décence et à la bienséance que de se suffire d’un raisonnement aussi simpliste, rien qu’en tenant compte d’abord du statut de champion en titre des Sahéliens, ensuite de la teneur qualitative d’un effectif forçant le respect et, très souvent, l’admiration. Il incombe à Nabil Hattab, leur coach, aujourd’hui plus que jamais, de tirer le maximum de ce potentiel humain et technique que lui envient plus d’un technicien. En effet, les individualités dont il dispose à chaque poste, sont réellement imposantes, à l’instar des Mouhli, Khanfir, Slimène, Ben Romdhane, Brâa... Il suffit d’exploiter à bon escient toutes ces potentialités pour cristalliser les aspirations légitimes des Rouges. Les Potiers, pour leur part, ne doivent pas dormir sur leurs lauriers.


Le fameux choc psychologique attendu, suite au remplacement de Naceur Ghrib par Najeh Abid, a bel et bien eu lieu.


Mais, en cas de suffisance, il peut rester sans lendemains. La première manche, où tout a fonctionné à merveille, est à oublier, car la réussite inouïe, notamment au niveau des tirs, peut dans un jour sans, faire défaut. Il s’agit donc de varier les options et de faire en sorte que tout se joue sur un seul match.


 


Wahid SMAOUI


__________________


 


Abouda Ben Brahim :


«A 100% de ses moyens, l’E.S.S. peut renverser la tendance»


«Contrairement aux apparences, ce match s’annonce indécis. Il suffit que les potentialités, riches et relevées, des Sahéliens, se libèrent et s’extériorisent pleinement. J’estime, à ce sujet, qu’il est impératif de trouver, avant tout, les contours du cinq majeur et d’éviter de le chambouler par des changements à l’envi. Il s’agit donc, de faire le bon choix des joueurs et, pareillement, celui de la meilleure stratégie. Avec deux à trois options à cristalliser  selon l’attitude du moment  de l’adversaire, le coup est jouable. Je verrais d’un bon œil à titre indicatif, une défense de zone offensive sur les tireurs adverses. En attaque, les joueurs de base doivent davantage assumer leurs responsabilités.


Globalement, ils devraient se garder d’entrer dans le jeu des Nabeuliens. Ces derniers sont appelés à faire fi du résultat de l’aller, qui peut fort bien les induire en erreur. Hormis donc une discipline tactique à toute épreuve, je les vois bien jouer compact en défense, avec un marquage strict sur Radhouène Slimène. Pour le reste, leur jeu rapide, qui sied parfaitement au profil de ses joueurs, peut faire la différence, face à la relative lourdeur du repli adverse».


W.S.


__________________


 


Play off et play out (Dames) :


Antagonisme un peu partout


 


C’est désormais le virage le plus important de la compétition qui aborde sa phase cruciale où il n’y aura pratiquement plus de rachat. C’est valable d’ailleurs pour les deux groupes, autant pour le titre que pour le maintien.


 


On aura de ce fait droit à de chaudes empoignades un peu partout. Mais c’est le choc mettant aux prises Sfaxiennes et Nabeuliennes qui tiendra en haleine spectateurs, observateurs et puristes.


Ce sera en quelque sorte une finale du championnat, dans la mesure où les deux protagonistes ne sont séparés à l’heure actuelle que d’un seul point, après que le club du Sud eut terrassé le S.T., lui-même tombeur de l’ESCB une semaine plus tôt.


C’est dire que les «Violettes» ne seront nullement à la fête tout à l’heure à Sfax, d’autant que la formation locale n’aura d’autre alternative que d’arracher la victoire, sinon c’est l’adieu au titre qu’elle détient.


Voilà en tout cas, les Maha Chelly, Rym Gannar, Rym Ben Ameur et compagnie averties. Dans le second match de ce play off, les Stadistes du Bardo tenteront tout d’abord de renouer avec le succès, leur seule issue afin d’entretenir encore l’espoir, quand bien même elles auront à effectuer par la suite deux déplacements à Nabeul puis à Sfax.


En face, les Zitouniennes, qui se sont contentées du simple rôle de figurantes, n’ont plus rien à espérer, encore moins à perdre. Mais leur coach en profitera certainement pour lancer quelques jeunes, question de leur faciliter une intégration en douce dans le giron de l’équipe fanion.



Gare à la marche !


On jouera plutôt...  à couteaux tirés dans le play out. Trois formations se tiennent  effectivement en un point, alors que le quatrième larron, le GST, aurait certainement perdu beaucoup de ses illusions en cours de route.


En tout cas, les «Electriciennes» de Tunis sont désormais confrontées à un véritable casse-tête, vaincre ou mourir. Encore faut-il qu’en cas de victoire leur faudrait-il qu’elles enchaînent par la suite et réussir le pari d’aligner trois succès de rang !Pour leurs adversaires Jemmalies, elles auront pratiquement le même dilemme. Elles pourraient toutefois tirer profit du fait qu’elles évolueront sur leurs bases et devant leur public.


Le dernier rendez-vous du jour n’en sera pas moins intéressant, notamment pour les Hilaliennes stoppées la semaine dernière dans leur ascension par les Sahéliennes de Jammel. Les protégées de Taoufik Beda sont ainsi appelées à se ressaisir, faute de quoi elles souffriront vraiment beaucoup en cette fin de  saison.


Quant aux Bizertines, leurs adversaires, elles ont manifestement le vent en poupe ces derniers temps, puisque, après avoir  raté leur entrée chez elles, les filles du Nord ont aligné deux victoires successives qui leur ont permis de reprendre espoir. Une confrontation qui promet beaucoup en tout cas...


M.A.


 


Rendez-vous


Play off


Le Bardo (17h00): ST - ZS (Arb: Maâlel - Cheour)


Sfax, Akid (17h00): CSS - ESCB (Arb: Jelassi - Abbassi)


Play out


Le Bardo (15h00): AH - CSFB (Arb: Knani - Chakroun)


Jammel (16h00): ASFJ - GST (Arb: El Abid - Ragoubi)




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com