Tunisie-France : Des relations au beau fixe





Tunis-Le Quotidien


La visite qu’effectue le président Nicolas Sarkozy à partir de demain en Tunisie confirme la bonne santé des relations économiques et commerciales entre les deux pays et permet de croire qu’elles seront davantage consolidées grâce à la volonté politique commune au plus haut niveau.


Le président français, Nicolas Sarkozy, entame à partir de demain une visite officielle en Tunisie. Il s’agit de sa deuxième visite dans notre pays depuis son élection à la tête de l’Etat français.


Cette visite s’inscrit dans le cadre du raffermissement des liens d’amitié entre les deux pays et constitue le prolongement naturel de l’évolution des relations économiques et commerciales entre la Tunisie et la France empreintes de franchise et de transparence.


Cette dynamique se traduit par des chiffres éloquents qui confirment la bonne santé de ces relations.


La France est historiquement l’un des premiers investisseurs étrangers en Tunisie. Elle se place au 1er rang pour le nombre d’entreprises établies en Tunisie ainsi que pour le nombre d’emplois créés. Selon les statistiques officielles, le montant moyen annuel des investissements français en Tunisie se situe autour de 92 millions d’Euros en 2007.  Les investissements se sont développés au cours des dernières années dans les industries mécaniques, électriques, et électroniques, et plus récemment encore dans la plasturgie et le secteur aéronautique.


La France se place durant la période 1997-2007 au 3e rang des pays investisseurs en Tunisie. Elle est également le premier pays pour le nombre d’entreprises établies en Tunisie (environ 1200 dont les trois quarts sont sous le régime off shore qui offre de nombreux avantages) et pour le nombre d’emplois directs générés.


La coopération tuniso-française apporte également un soutien important au financement du développement et notamment en matière d’infrastructure.


Une volonté politique commune


Dans le domaine du tourisme, la France constitue le premier client  important  de la Tunisie puisqu’elle est le premier pays émetteur européen avec 1,3 million de touristes en 2007 sur un total de 6,8 millions d’entrées. Dans ce chapitre l’Agence française de développement  (AFD) finance depuis dix ans la mise à  niveau du secteur pour permettre à l’industrie touristique d’affronter la concurrence internationale et d’améliorer la rentabilité et ce à travers la mise à niveau de la formation professionnelle, le soutien au programme de mise à niveau des établissements hôteliers. Le montant des engagements cumulés des interventions de l’AFD au cours des dix dernières années s’élève à 180 millions d’euros accordés sous forme de crédits bancaires et sous forme de prêts à l’Etat tunisien. L’Agence a également engagé au cours des 15 dernières années 700 millions d’euros sur des projets d’infrastructures de base et d’accès aux services essentiels.


La coopération culturelle et technique constitue également un autre volet des relations tuniso-françaises. En effet cette coopération est régie par des conventions dont la dernière est signée en 2003 et constitue le résultat des convergences des vues sur les évolutions nécessaires dans le cadre de cette coopération.


Les moyens financiers dont dispose le service de coopération et d’action culturelle pour 2008 s’élèvent à 8,995 millions d’euros.


Toutes ces performances ne sont pas évidemment le fruit du hasard mais bel et bien le résultat d’une dynamique bilatérale basée essentiellement sur une volonté politique commune d’aller de l’avant dans le respect mutuel.


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com