Téhéran dément, Washington confirme : Y a-t-il eu confrontation entre Iraniens et Américains dans le Golfe?





Un responsable de la force navale des Gardiens de la révolution a démenti toute confrontation entre des bateaux iraniens et américains dans le Golfe, a annoncé la chaîne iranienne de télévision en langue arabe Al-Alam.


 


Le Quotidien-Agences


«Les bateaux iraniens n'ont eu aucune confrontation dans le Golfe persique», a déclaré à la chaîne ce responsable, qui a requis l'anonymat.


«Même s'il y a eu des tirs, ils ont peut-être visé des bateaux qui n'étaient pas iraniens», a ajouté cette source.


Par ailleurs, une autre source iranienne n'a pas exclu un tir américain contre un bateau civil ou de pêche.


«S'il y a eu tir et que cette information est juste, les forces américaines ont sans doute visé des bateaux non militaires ou de pêche et dans ce cas la nationalité iranienne de ces bateaux n'est pas certaine», a déclaré cette source à l'agence semi-officielle Mehr.


Cette source a ajouté que les «bateaux américains et britanniques présents dans le Golfe Persique et en mer d'Oman ont déjà tiré sur des bateaux non militaires qu'ils considéraient comme une menace».


Avant-hier, un responsable américain de la Défense avait annoncé qu'un navire affrété par la marine américaine avait tiré jeudi des coups de semonce contre deux vedettes, présumées iraniennes, qui l'approchaient dans le Golfe.


Cet incident, qui concernait le navire Westward Venture, s'est produit «à plusieurs dizaines de milles» nautiques de la côte iranienne dans le Golfe, a indiqué ce responsable, qui s'exprimait sous condition d'anonymat.


«Deux vedettes rapides se sont approchées à quelques centaines de mètres du navire, et (l'équipage de ce dernier) a tiré des coups de semonce» vers les vedettes qui se sont éloignées, a déclaré ce responsable.


Le 11 avril, les États-Unis avaient rapporté un incident naval entre l'USS Typhoon et trois petites vedettes dans le Golfe, identifiées comme iraniennes par la chaîne américaine de télévision CNN, dans un contexte de tension accrue entre Washington et Téhéran au sujet notamment de l'Irak.


L'Iran avait démenti que des vedettes de sa flotte aient été impliquées dans une «confrontation» avec un navire de l'US Navy dans le Golfe, selon une source au sein des Gardiens de la révolution.


Un incident naval avait déjà opposé les marines américaine et iranienne en début d'année, selon Washington.


Trois jours après l'incident ayant impliqué l'USS Typhoon, le chef des opérations navales de l'US Navy, l'amiral Gary Roughead, avait plaidé à Manama pour une meilleure coopération navale dans le Golfe.


«Pour la sécurité et la prospérité de tous les pays de la région, pour la sécurité et la prospérité de mon pays (...), tous les pays doivent travailler et coopérer» pour assurer la navigation dans les eaux du Golfe, par où transite une partie des approvisionnements mondiaux en pétrole, avait déclaré à la presse l'amiral Roughead, en tournée régionale.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com