Une amitié confirmée





Pour la deuxième fois en moins d’un an depuis son arrivée à l’Elysée, le Président français Nicolas Sarkozy effectue une visite d’Etat en Tunisie. Une nouvelle visite qui vient consacrer l’excellence des relations tuniso-française. Des relations historiques, fécondes, priviligiées et sans cesse renforcées, et ce, grâce à une volonté politique forte des dirigeants des deux pays.


La Tunisie et la France partagent, en fait, de nombreuses affinités et une vision constructive de l’espace Euro-méditerranéen.


L’adhésion spontanée et l’appui exprimé par la Tunisie au projet d’Union pour la Méditerranée coulent ainsi de source.


Dans un entretien dimanche livré à notre consoeur Ach-Chourouk le Président Sarkozy a indiqué se rendre en Tunisie pour exprimer son «estime» et son «soutien» au Président Zine El Abidine Ben Ali et son «souci» d'approfondir des relations «excellentes, tant par leur densité que par leur diversité».


Un sentiment partagé par le Président Ben Ali et tout le peuple tunisien qui lui ont réservé hier un accueil chaleureux qui traduit la profondeur des relations bilatérales et la solidité des liens d’amitié entre les deux peuples tunisien et français.


Une amitié qui devrait se traduire lors de cette visite par la confirmation des visions des deux chefs d’Etat, notamment sur les principales questions de l’heure sur la scène internationale ainsi que sur la nécessité de consolider les échanges politiques, économiques et culturels entre les deux pays.


Une même vision qui unit les deux hommes  particulièrement sur l ‘urgence et la nécessité  de faire de la Méditerranée un espace de paix et de prospérité partagée et dont le Président Ben Ali se dit «convaincu qu’il sera un espace de paix, de coopération et de solidarité ».


Un choix d’ouverture vers l’Europe que la Tunisie a toujours privilégié et adopté depuis des décennies. La dimension euro-méditerranéenne est, d’ailleurs, comme l’a souligné le Président Ben Ali dans une interview accordée à la revue « Afrique Asie», « l’une des constantes essentielles des orientations de la Tunisie et de ses relations avec l’extérieur »..


N’oublions pas, à ce propos, que La Tunisie a été le premier pays au sud de la Méditerranée à signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne début janvier 2008.


L’avis favorable du Président Ben Ali à la construction d’un espace méditerranéen n’est, de ce fait, qu’une continuité des choix stratégiques de la Tunisie qui veut donner un sens originel à la Méditerranée, berceau des civilisations et porteur d’espoir de lendemains meilleurs pour l’ensemble des peuples de la région.


 


M.A.B.R.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com