La Russie augmente son contingent militaire en Abkhazie et Ossétie : Bruit de bottes au Caucase





Moscou-Agences


La Russie va augmenter son contingent militaire dans les territoires séparatistes pro-russes de Géorgie - Abkhazie et Ossétie du Sud - en raison de la situation dans la région, a annoncé hier le ministère russe de la Défense cité par les agences russes.


"L'évolution des événements a rendu nécessaire une augmentation du contingent de paix russe dans les zones de conflit, dans les limites d'effectifs définies par les accords internationaux", a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.


A la suite de conflits séparatistes sanglants au début des années 90, une force russe d'interposition de 2.000 à 3.000 hommes a été déployée en Abkhazie sous mandat de la CEI (ex-URSS, moins Etats baltes) et une force tripartite composée d'Ossètes, de Géorgiens et de Russes, en Ossétie du Sud.


Moscou a notamment annoncé la création de "quinze postes supplémentaires de surveillance" le long de la frontière entre la Géorgie et l'Abkazie afin de "garantir la sécurité" des soldats russes et de "maintenir la paix" dans la région.


"L'augmentation des forces géorgiennes à proximité immédiate des zones de


conflit, les menaces d'utilisation de la force militaire, les provocations de plus en plus fréquentes des autorités géorgiennes empêchent les forces de paix russes d'effectuer leur mission", a affirmé le ministère de la Défense.


Le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé de son côté dans un communiqué que la Géorgie concentrait depuis deux ans des troupes près de l'Abkhazie, dans les gorges de Kodori notamment, signe selon lui de "la préparation d'une tête de pont pour le début d'une opération militaire contre l'Abkhazie".


"Toute tentative des Géorgiens de recourir à la force pour résoudre des conflits, (de recourir) à la violence contre les forces de paix russes et les citoyens russes en Abkhazie et Ossétie du Sud recevront une réponse appropriée et ferme", a ajouté le ministère russe de la Défense. La plupart des habitants de ces territoires possèdent un passeport russe.

La Géorgie a immédiatement démenti toute concentration de forces près de ces régions et dénoncé à l'inverse l'augmentation de la présence militaire russe en Abkhazie et en Ossétie du Sud.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com