Fête du Travail, Fête de l’Emploi… !





Depuis des années, la Tunisie mène une bataille décisive qui déterminera notre avenir en tant que communauté nationale. C’est pour cela que nous devons tous rester unis derrière le Chef de l’Etat qui brandit fidèlement et inlassablement la bannière de l’emploi. Car l’enjeu est de taille ; rien de moins que construire une ligne de défense infranchissable : l’EMPLOI, et le calcul est simple puisque tout montre que notre principale ressource est l’Individu tunisien. Sa réussite, sa solidité, sa dignité, son patriotisme sont nos atouts comme d’autres auraient des ressources minières.


«L’emploi reste toujours ma priorité… un défi majeur que nous nous employons à gagner avec toute l’énergie et par tous les moyens dont nous disposons», persiste et signe le Président Ben Ali à l’occasion de la Fête du Travail. Et pour que les choses soient plus limpides, plus précises, cette fête est certes, une occasion pour honorer ceux qui se sont distingués par leur dévouement et leur ardeur au travail mais également un moment d’inspiration pour chacun de redoubler d’efforts, perfectionner son savoir-faire, évoluer et garder à l’esprit que la compétition fait partout loi. Soyons clairs : en Tunisie, la Fête du Travail est la Fête de l’Emploi.


Les sens en éveil et l’esprit en alerte ; voilà ce que nous devons déployer de plus en plus franchement dans les années qui viennent. Pourtant, cela ne veut aucunement dire que la mobilisation nous fasse oublier d’autres constantes chères au cœur du Président Ben Ali qui profite de cette double fête pour témoigner de son courage et de son sens de l’avenir pour réaffirmer son attachement personnel à maintenir la régularité des rounds de négociations sociales en dépit de toutes les difficultés.


Nous devons, bien sûr, être tous conscients de la période délicate que traverse la Tunisie, particulièrement à cause de l’augmentation constante et vertigineuse des prix des hydrocarbures et des autres matières premières. La réussite du talent national à percer devient ainsi une alchimie complexe qui éprouvera notre souplesse et notre aptitude à manœuvrer, notre compétence à relier le présent à l’avenir. Car l’avenir est entier et on ne peut le conquérir que de haute lutte.


L’avenir du travail, autant dire l’avenir de l’emploi, c’est ce que récapitule le Président Ben Ali dans son discours : Procéder à la révision de la classification nationale des qualifications et accélérer la création d’un Observatoire des compétences et des métiers nouveaux et innovants pour améliorer la prospective, l’accompagnement des innovations technologiques et la réponse aux besoins de l’économie nationale en compétences et en qualifications.


Tout cela pour préserver les emplois existants et en créer de nouveaux… et pour que la Fête du Travail reste aussi, dans notre vision, dans notre cœur et dans nos actions une Fête de l’Emploi !


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com